H6346
Chlamyde des Grecs, d’Alexandre



H6346 Chlamyde des Grecs, d’Alexandre

Chlamyde des Grecs, d’Alexandre.



Wikipédia



La chlamyde est un léger manteau grec qui couvre le haut des épaules et retombe en arrière jusqu'à mi-jambe. Comme sur la statue de l' Apollon du belvédère au Vatican, cette sorte de cape pouvait être roulée autour du bras pour lui donner un air de noblesse. Ce vêtement se portait également par-dessus la cuirasseou l'habit civil.
En usage d'abord chez les Grecs , ce manteau affectait différentes formes: tantôt ovale, tantôt rond mais le plus souvent carré, attaché sur la poitrine à l'aide d'un bouton. Les romains l'adoptèrent en le raccourcissant
La chlamyde dite palumentum, de pourpre ou d'étoffe légère et précieuse, était réservée aux empereurs, aux chevaliers et aux nobles.
Le sagum, d'une étoffe plus grossière, était la chlamyde des soldats et du peuple.
La chlaina est une sorte de chlamyde à longs poils, en usage pendant l'hiver.



Pour donner à son architecte ses directives relatives à la fondation d’Alexandrie, en Egypte, Alexandre enleva sa chlamyde.



Il la posa devant lui.



A la craie, il dessina les plans de la ville.



Une ville, cela ne mérite pas davantage…



Le mot chlamyde vient de *chalom*, la paix.



C’est sa chlamyde qui inspira à Alexandre toutes ses guerres défensives.



Plus tard, Napoléon reprit le thème.



Il déclara, avec un grand accent de sincérité :



"J’ai toujours été attaqué…"



Chalom, 376.



La caractéristique essentielle de l’Occident, qui n’a jamais été guerrier.



Plus tard, la "pax romana", les conquêtes, pacifiques, elles aussi, de l’islam.

Retour à la page d'accueil : ici