H6224
Musset parle de Dieu : "Si quelqu’un nous entend, qu’il nous prenne en pitié"…



H6224 Musset parle de Dieu : "Si quelqu’un nous entend, qu’il nous prenne en pitie"...

Musset parle de Dieu : "Si quelqu’un nous entend, qu’il nous prenne en pitié"…



Musset

Si les cieux sont déserts
Nous n’offensons personne

Si quelqu’un nous entend
Qu’il nous prenne en pitié



Une tristesse, venue de toutes ces expériences tellement décevantes.



George.



Rachel, tragédienne.



Toutes les autres…



Suzon, elle, est compatissante.



Je reviens de Venise, Suzon.



J’ai beaucoup fait l’amour.



Ouvre-moi ta porte, Suzon.



Suzon a pitié.



Et elle admire.



Et elle aime.



Compatissante, amoureuse, elle ouvre sa porte à Alfred.



Mais qu’est donc ce dieu, qui devrait nous prendre en pitié ?



Nous serions donc tellement pitoyables ?



Un ramassis de plaies douloureuses.



Au contraire, la joie de nous voir, Dieu et moi.



Nos beautés.



Nos sentiments.



Sa joie, et la mienne…

Retour à la page d'accueil : ici