H6095
Mon dieu est pire que le tien, abject. Mais je ne peux m’en détacher, prisonnier de son hypnotisme savant



H6095 Mon dieu est pire que le tien, abject. Mais je ne peux m’en detacher, prisonnier de son hypnotisme savant

Mon dieu est pire que le tien, abject. Mais je ne peux m’en détacher, prisonnier de son hypnotisme savant.



Je ne peux que me soumettre.



Goûter le fluide subtil de son poison.



Me laisser aller à ma léthargie habituée.



Répondre à ses désirs contre-nature.



Faire semblant que je m’élève, grâce à lui.



Alors que je me détruis, irrémédiablement.



Que je ne suis que le vestige de mon être vrai.



Sans pitié, il m’inocule son venin.



Et il l’appelle sainteté.

Retour à la page d'accueil : ici