H6087
Cette terre est à nous, mais nous l’avons volée…



H6087 Cette terre est a nous, mais nous l’avons volee...

Cette terre est à nous, mais nous l’avons volée…



La seule terre en toute propriété…



Mais volée aux paisibles Cananéens, avec la complicité active de Dieu.



Ensuite, chassés pour indignité.



850 ans qui nous ont vu vieillir : *Ve nochantem*.



Des conquérants, jouissant de leurs forfaits.



Une morale ?



Rien de cela…



"Allez apprendre ailleurs."



Ensuite, "revenir"…



Voler la terre aux Palestiniens, qui ne s’attendaient pas à cela.



Des transactions d’achat très régulières.



Une technologie permettant la suprématie, avec l’acharnement national, qui triomphe toujours de l’apathie.



Notre terre…



Pourtant, Dieu dit que nous n’en sommes que les métayers.



La même opiniâtreté que tous les conquérants, les accultureurs.



Envahisseurs irrésistibles, qui se disent légitimes.



Une terre qui nous a été donnée, mais que nous avons ravie à d’autres, sans reconnaître en rien nos forfaits, ni notre responsabilité.



Huns, Mongols, Européens exterminateurs d’Indiens, barbares envahisseurs, colonisateurs.



Experts en divers apartheid.



A notre tour, porcs qui montrent leurs sabots fourchus défensifs, et qui proclament :



"Nous sommes purs ! Nous sommes purs !"



Mais sans jamais nous considérer responsables de nos actes ignobles.



Sans ruminer.



C’est l’image talmudique, appliquée à Rome.



Applicable, en tout, à nous-mêmes.



Contents de nous, nous déclarant innocents et victimes.



Tout à nous, rien aux Palestiniens, tellement méprisables dans leur violence fanatique et aveugle.



Certainement, le Dieu myope est avec nous.



Nous, monototalitaires.



Charmants, quand on n’examine pas nos crimes.



Niant toute responsabilité dans le mal que nous commettons journellement :



Ne sommes-nous pas saints et impeccables ?



Choisis de Dieu, qui est aussi incroyablement partial.



Avec nos deux élèves zélés, aussi ignobles, s’inspirant de notre révélation sans lui être aucunement reconnaissants.



Comme nous méritons d’être honnis !



Beaucoup d’autres nous détestent massivement, sans pouvoir exprimer clairement les raisons de leur haine totale.



Voltaire

"L’ennemi du genre humain."



Benjamin Franklin

"Ils sucent notre sang."



Saint Jean

"Vous, Juifs, vous êtes fils du diable."



Luther

"Les Juifs ont cherché, dans le derrière de Dieu, leurs interprétations des Ecritures."



Et aussi :



"La vermine juive."



Comme le dit Jules Isaac, Hitler prolongera, très douloureusement, ces idées réformatrices.



Ibn Azm

"Les Juifs ne sont pas un peuple."



De même, les Palestiniens, à la conférence de la… paix de Santiago :



"Les Juifs ne sont pas un peuple."



Sans connaître même le nom d’Ibn Azm, au splendide poème "le collier de la colombe".



Céline

"Les massacrer est une bagatelle."



Pourtant, est-il un autre peuple que lui, dans le monde indécis ?



Sait-on seulement ce qu’est un peuple ?



Des termes de propagande…



Paro est terrifié par "ce peuple"…



"Le peuple des enfants d’Israël est puissant, plus affirmé que nous…"



Persécutons-le sauvagement.



Tuons les garçons, dès leur naissance.



Gardons les filles : elles peuvent servir, en assouvissant nos désirs sexuels.



Kant

"Des fripons, des bandits, des voleurs. Ce sont des parasites. Ils n’ont rien apporté à l’humanité."



Il nous propose… l’auto-euthanasie.



Ce peuple, erreur de Dieu, n’a aucune valeur.



Il doit donc définitivement disparaître.



Qu’il choisisse, élégamment, le suicide collectif.



Son impératif catégoriquement catégorique…



Soljenitsyne

"Comment ont-ils osé, tous ces Juifs communistes, s’opposer au tsar ?"



Justinien, aussi illettré que Mohamad et que Charlemagne :

"Les interprétations des Juifs sur les Ecritures sont démentes."



Simone Weil

"Ils n’ont rien apporté à la conscience humaine, à la morale de l’homme."



Pour les nazis, les Juifs ne méritent pas de vivre.



Polluant gravement l’humanité.



Et ils ont massacré, sauvagement, considérant qu’ils ne faisaient rien de mal.




Eichmann, à son procès, a déclaré qu’il se réclamait de la "morale kantienne".



Bref, ils représentent seulement le mal, comme le dit aussi le pourtant musicien Mikos Theodorakis.



Cependant, la majorité des grands hommes, des créateurs, des génies, de l’humanité, issus d’Israël…



Le mensonge absolu, adossé au nôtre.



Ne jamais reconnaître aucun droit, aucune valeur…



Macérer dans la médiocrité de l’absence de noblesse.



Et pourtant, la promesse du Cantique de la mer :



"Celui-ci est notre Dieu, et nous l’embellirons."



L’embellir ?



Aussi laid, l’un que l’autre.



Psaumes

"Je ne suis pas plus méchant que Dieu."



Opportunistes.



Vantards.



Mensongers.



Un divin qui fait légitimement détester tout ce qui s’y rapporte.



Même quand l’expression de ces idées est très dangereuse.



Un esprit négateur d’autrui, arrogant et méprisant.



Une impasse entretenue, légitimité de la possession d’une terre qui a été, pour nous, l’objet d’un rapt.



Le néant, en guise de vérité.



Une fierté surfaite, un orgueil infini…



Le mal ?



Pas beaucoup de bien.



Surtout, aucun "amour du prochain".

Retour à la page d'accueil : ici