H6083
Dieu compte les fautes des pères sur les fils. Manitou : Quand ils continuent à commettre ces fautes



H6083 Dieu compte les fautes des peres sur les fils. Manitou : Quand ils continuent a commettre ces fautes

Dieu compte les fautes des pères sur les fils.



Manitou :



Quand ils continuent à commettre ces fautes.



Mais quand ils ne les commettent pas, ils ne sont nullement responsables des fautes de leurs pères.



Malédiction de Noah, pour Cham.



Kenaan est maudit.



Il sera l’esclave des esclaves de ses frères.



Parce qu’il la violé.



Ou qu’il l’a châtré.



Une inadmissible malédiction, qui est censée se perpétuer, à cause du crime d’un seul.



Non, les Noirs ne sont pas maudits.



Pas plus que les Juifs, que les chrétiens emplis de pardon condamnent définitivement, de génération en génération.



N’ont-ils pas dit ?



"Que son sang retombe sur nous et sur nos enfants ?"



Ils se sont condamnés eux-mêmes.



Définitivement.



Un contrat est un contrat.



Il est exclu que notre dieu, si bon, pardonne…



Il est aberrant de voir la faute de quiconque se propager à ses enfants.



Guehazi, jusqu’à Abayé et Rava.



De même, la lutte à mort entre les sunnites et les chiites, depuis plusieurs siècles.



Tout cela, parce qu’un seul homme, Ali, a été, un jour, assassiné…



Fautes définitives, qui accablent les peuples meurtriers, sauvages.



Abandonner ce principe pervers, négateur, d’ailleurs, de la présence de toute morale.



De tout dieu.

Retour à la page d'accueil : ici