H6049
Homme et animal



H6049 Homme et animal

Homme et animal.



Une grave, terrible erreur : Mépriser l’animal, déclarer qu’il n’a pas d’âme, mais seulement un instinct.



Que la sexualité est bestiale.



L’humain, c’est cela qui a de la valeur…



Un verset

Tehilim 36.7

"Dieu, tu sauves l’âme et l’animal."



L’homme, à cause de l’animal.



Femme, tellement concrète, féline, oiseau, fleur…



Ne pas la rabaisser au rang d’un objet.



Tigresse, panthère.



Adam ? 45



Animal ?



*Behema* : 52.



Adam ou *behema* ?



103.



Le camp, *mahané*.



La présence.



La vie passionnante, ensemble, précieuse.



Dans les lettres même de *mahané*,



Au centre, *hen*, la grâce.



*Ou behema.*



52.



Aux extrémités, 45.



*Adam.*



Animal et homme, entrelacés.



Le Rav Kouk

On aurait pu ne pas nous donner la Tora, si nous pouvions acquérir les qualités des animaux.

Pour cela, il faut 50 ans.

La Tora, plus simplement, et immédiatement, nous conseille.



*Behema ?*



Avec eux.



*Ba hema.*



Chacun, avec ses secrets, son génie.



L’homme, résultante admirable de toutes les animalités.



Contenant l’animal.



Non, il n’est pas triste, absent.



Il vit, merveilleusement, ce qu’il vit.



Ne le rabaisser en rien, ne le diminuer en rien.

Retour à la page d'accueil : ici