H6030
Baal Peor, but général, non avoué, de la "spiritualité"



H6030 Baal Peor, but general, non avoue, de la "spiritualite"

Baal Peor, but général, non avoué, de la "spiritualité".



Cozbi est très "people".



Quand son père Balak est inquiet, quant à l’éventuelle invasion d’Israël, il suit le conseil de Bilam, et la prostitue.



Elle prend sa mission très à cœur.



Elle dit :



"J’ai un bas-ventre ; avec lui, je vaincrai Israël !"



Elle se trompe sur le chef d’Israël.



Au lieu de Moché, elle s’en prend à Zimri, chef de la tribu sœur de Chimon.



Elle l’excite, éveille son désir.



Elle lui dit, alors qu’il est aviné, et qu’il la convoite :



"Je me donnerai à toi ; mais, auparavant, il faut adorer mon dieu de Moav."



Zimri s’y refuse : l’idolâtrie est interdite à Israël, dit-il0



Elle rétorque :



"Soulage-toi sur mon dieu, et marque ainsi ton mépris pour lui."



Zimri s’exécute, et elle se donne à lui.



Religiosité habituelle ?



L’orgie, le fait de s’abaisser, et d’y trouver son plaisir.



Culte des déchets.



De tout ce qui avilit l’homme.



Faire semblant que l’on grandira ; et se détruire.



Baal Peor, lieu de la rencontre en Moav.



Le maître de la laideur.



Tous agissent de la même manière.



Non grandir, mais s’enlaidir.



Excrétion, en guise d’élévation.



Zimri ?



Mon chant.



Mon désir ardent de femme.



Je ne me sens pas diminué, dans toutes les simagrées qui accompagnent la laideur.



Des excréments, on ne peut tirer aucune valeur.



"Il faut en passer par là."



"C’est normal, et ce n’est pas sale."

Retour à la page d'accueil : ici