H5811
T’imposer ma règle, ma foi, mes fantasmes, ma censure, ma police, ma réprobation



H5811 T’imposer ma regle, ma foi, mes fantasmes, ma censure, ma police, ma reprobation

Si tu es critique envers mes convictions, tu blasphèmes.



Tu mérites la mort.



Saint Louis

Si un Juif critique le christianisme, il faut lui passer l’épée en travers du ventre.



De la même manière, les islamistes assassinent une dizaine de dessinateurs de Charlie Hebdo, qui auraient insulté leurs fantasmes favoris.



Nul n’a le droit de critiquer le roi.



Pour mazarinade, on arrête.



Censure qui jette Diderot, puis Beaumarchais, en prison.



Le discrédit définitif pour ces anarchistes qui sont insensibles aux sacrées valeurs de notre civilisation.



La loi…



Mais c’est la loi.



Elle est faite pour tous, même pour les truands qui osent critiquer la société.

Retour à la page d'accueil : ici