H5794
Au lieu de la bar mitsva, entrée dans la discipline des commandements, un événement mondain, luxueux, qui se venge de la misère passée



H5794 Au lieu de la bar mitsva, entree dans la discipline des commandements, un evenement mondain, luxueux, qui se venge de la misere passee

L’homme d’affaires Nelson Peltz aurait dépensé pour la fête de bar-mitsva de ses fils jumeaux environ 2 millions de dollars.
Des centaines d’invités ont assisté à la fête en l’honneur de Zachary et Gregory Peltz qui s’est tenue le 14 mai au Pierre, un hôtel de luxe sur la Cinquième Avenue à Manhattan, a rapporté le New York Post.
Parmi les activités prévues : des échassiers, deux groupes, cinq chanteurs, une patinoire de hockey, un panier de basketball et des jeux vidéo.
Plusieurs photographes et cameramen étaient sur place pour capturer l’évènement à l’intérieur de la salle de bal l’hôtel, ce qui a fait ironiser Peltz, 73 ans : « A ma bar mitzvah il y eu deux photos de prises.

Impressionner la populace hébétée.




Etaler mon luxe, puisque j’ai fait fortune.



Ni dieu ni commandements.



Seulement ma vengeance.



C’est dommage, j’ai eu des jumeaux ; si j’avais eu des sextuplés, j’aurais pu faire bien davantage encore.



Aucun dieu ; seulement ma vantardise bourgeoise, c’est bien suffisant.



Surtout pas l’accès à une loi, avec ses 613 principes, qui ne concerne pas les hommes d’affaires enrichis.



Me moquer de ce dieu simiesque, qui n’a pas même mes moyens.

Retour à la page d'accueil : ici