H5786
Une horrible expression de Malakhi, qui décrit une femme gentille comme "la fille d’un dieu étranger". Racisme et fanatisme



H5786 Une horrible expression de Malakhi, qui decrit une femme gentille comme "la fille d’un dieu etranger". Racisme et fanatisme

Une horrible expression de Malakhi, qui décrit une femme gentille comme "la fille d’un dieu étranger". Racisme et fanatisme.




Yehouda a trahi.

Une abomination s’est faite en Israël et à Jérusalem.

Yehouda a profané la sainteté de Dieu.

Il a possédé la fille d’un dieu étranger.



( ; Malakhi : 2.11 )




Une femme n’est en rien "la fille d’un dieu", étranger ou non.



Elle n’est pas le succédané d’Aphrodite ou d’Isis.



Elle possède un être par elle-même.



Il est barbare de vouloir la rattacher, autoritairement, à une ethnie, à un dieu, devenu une idole.



Tu es toi.



Secondairement, tu ressembles, ou non.



Mais tu ne "découles" aucunement d’une idole ou d’une autre.



Ton ethnie d’origine est secondaire.



A moins que tu sois tristement raciste, habité par un fanatisme ignoble.



Il t’est interdit de considérer une personne suivant son appartenance à tes yeux.



Chaque être existe, indépendamment des dieux de la horde.



Chacun possède ses propres qualités, ses propres défauts.



Il n’est en rien le résidu, la conséquence obligatoire d’un dieu, ou d’un autre.

Retour à la page d'accueil : ici