H5686
Le sang et les sacrifices ? Quelle horreur ! Une conception violente de la vie



H5686 Le sang et les sacrifices ? Quelle horreur ! Une conception violente de la vie

Le sang…



"Le sang, c’est la personne."



Dès l’inauguration du sanctuaire du désert, les sacrifices de Moché, et le sang.



Le Talmud en ressent une honte.



"Quand on viendra pour offrir un sacrifice, dis plutôt qu’il vaut mieux étudier le sujet que les offrir."



Mais la réalité quotidienne est celle du sang…



Dans le temple, quatre objets.



1)

Le chandelier.



2)

La table.



3)

L’arche.



4)

L’autel.



L’autel ?



Il est fait pour le sang.



Le même, en Egypte, en Grèce, au Mexique.



Chez les Mayas, les Persans, les Arabes.



Les guerres.



Faire couler le sang.



L’agressivité, encore plus grande que tous les sacrifices.



Sortir de cette perspective tragique, et abolir tout ce qui a trait aux sacrifices.

Retour à la page d'accueil : ici