H5675
Le christianisme ? Une conception tragique de la vie, sous le signe d’un "salut" ressenti comme indispensable, et jamais atteint



H5675 Le christianisme ? Une conception tragique de la vie, sous le signe d’un "salut" ressenti comme indispensable, et jamais atteint

Le christianisme ?



Une conception tragique de la vie, sous le signe d’un "salut" ressenti comme indispensable, et jamais atteint.



Une obsession gnostique.



Le monde est mauvais.



Le corps est mauvais.



L’amour est mauvais.



Et le pire, c’est le dieu.



Une culpabilité terrible pèse sur tous les êtres.



Ils ne peuvent pas se disculper.



Un stratagème, qui procure l’innocence :



La mort du dieu.



Merveilleux salut, qui annule la calamité de la faute.



Le bouddhisme ne l’imagine même pas, qui déclare que "la vie est souffrance".



Un salut inespéré.



Mais personne n’y croit.



Il s’applique encore moins au peuple de Jésus.



Nietzsche

"J’aimerais que ces gens aient l’air un peu plus sauvés…"



Mais ils macèrent dans leur tristesse, leur désespoir.



Tout ce qu’ils savent faire, c’est… tuer.

Retour à la page d'accueil : ici