H5663
Le christianisme, mystification ventriloque : Choisir quelques versets du passé, et déclarer qu’ils parlent de Jésus…



H5663 Le christianisme, mystification ventriloque : Choisir quelques versets du passe, et declarer qu’ils parlent de Jesus...

Tous ces versets des Psaumes ?



Mais c’est de Jésus qu’il parlait.



Même quand il parlait avec une de ses 18 femmes.



Dialogue amoureux et caresses.



Dans le brouillon que représentait sa vie, il n’était qu’une émanation du vrai dieu, le Jésus solitaire et impeccable.



Tu croyais que Yechaya exprimait sa prophétie ?



Que non !



Il faisait allusion, lui aussi, au divin Jésus.



Et comme l’a brillamment montré saint Paul dans son épître aux Hébreux, c’est uniquement de Jésus qu’il était réellement question.



Tu crois que Dieu a parlé à Adam ?



A Sara ?



Tu te trompes, radicalement ; dans ces vagues paroles, il faisait allusion, toujours et pour l’éternité, au petit de Marie.



L’âne de Zekharia ?



Il avait été créé pour lui.



C’était sans doute celui de la crèche, de l’étable.



Tous les ânes sont apparentés à une monture extraordinaire :



"Pauvre et monté sur l’âne."



Une obsession de l’identification.



Une falsification ventriloquée.

Retour à la page d'accueil : ici