H5556
La violence, la haine, le meurtre ? A la place d’un amour, d’un dieu quelconque. Terrorisme de la simple mise à mort de l’autre



H5556 La violence, la haine, le meurtre ? A la place d’un amour, d’un dieu quelconque. Terrorisme de la simple mise a mort de l’autre

Incapable d’aimer.



Dépourvu de sentiments.



Voué au néant.



Au lieu de cette déchéance, la remplacer par un idéal feint.



Je défends les intérêts de dieu, qui n’existe pas.



Il est sans force.



Sans réalité.



Je suis son justicier.



Je lui sers de porte-voix.



Je suis chargé, par moi-même, de tuer.



De cette manière, je ne hisse au niveau de l’être véritable.



Faisant couler ce sang, je me situe au niveau du divin.



Je tue, et c’est un acte sacré.



Je remplace, de cette manière, tous les dieux absents.



Moi seul existe.



Dans l’illimité de mon pouvoir infini.

Retour à la page d'accueil : ici