H5384
Les guerres incessantes, qui déchirent et avilissent le monde, représentent l’échec d’Israël, qui doit, au contraire, bénir



H5384 Les guerres incessantes, qui dechirent et avilissent le monde, representent l’echec d’Israel, qui doit, au contraire, benir



Les guerres incessantes, qui déchirent et avilissent le monde, représentent l’échec d’Israël, qui doit, au contraire, bénir.



Guerre des neuf rois.



Des roitelets.



Chacun avec son prétexte à massacres.




14.1
Dans le temps d'Amraphel, roi de Schinear, d'Arjoc, roi d'Ellasar, de Kedorlaomer, roi d'Élam, et de Tideal, roi de Gojim,
14.2
il arriva qu'ils firent la guerre à Béra, roi de Sodome, à Birscha, roi de Gomorrhe, à Schineab, roi d'Adma, à Schémeéber, roi de Tseboïm, et au roi de Béla, qui est Tsoar.

( ; Genèse : 14.1 )




Des guerres ineptes.



Soif de conquêtes.



D’esclaves.



De jolies femmes soumises à des désirs.



De grandes raisons, vraiment, pour les conflits.



Le néant.



Quand Israël est incapable de bénir toutes les familles de la terre.



Qu’elles s’affrontent, dans la méchanceté, la cruauté.



Gengis Khan, conquérant.



Le plus grand bonheur ?



Poursuivre ses ennemis vaincus.



Violer leurs femmes et leurs filles.



Tandis que les larmes coulent sur leurs joues.



La dénaturation de la vie.



Un but morbide, qui n’est autre que la mort.

Retour à la page d'accueil : ici