AMOUR

A17053 Site Raphaël Cohen : Liste des textes de la semaine = 2017 = Site à jour le 12 décembre ° Envoi 53 : ici
A00008 Liste alphabetique des titres des textes de 2013 : ici
A00006 Glossaire sages cités dans le site à jour le 23-12-2014 : ici
A00005 Présentation des textes du site : ici
A00004 Termes hébraïques : ici
A00003 Noms en hébreu : ici
A00002 Traités du Talmud : ici
A00001 Livres publiés ici
A2998 Etablir la femme dans sa dignité, dans le langage respectueux… : ici
A2997 Madame Récamier et Marie-Louise… Mon corps d’abord, ma beauté, ma séduction. Le reste est secondaire : ici
A2996 Madame Récamier. Comme Cosima, elle attire Nietzsche, mais aussi Hitler. Nietzsche, amoureux fou d’elle, et Mein Kampf : ici
A2995 Madame Récamier. Elle attire Napoléon et Chateaubriand : ici
A2994 Madame Récamier. Opportunisme dépourvu de sentiments de David, peintre navigant effrontément entre les pouvoirs : ici
A2993 Madame Récamier. Un égoïsme qui rencontre celui de Chateaubriand : ici
A2992 Madame Récamier. Des pieds nus nonchalants, sur lesquels l’Europe a les yeux fixés : ici
A2991 Privée d’amour par son mariage non incestueux avec son père, Madame Récamier use de sa grande beauté, sans se donner : ici
A2990 Maurice Daumas : "Qu’est-ce que le misogynie" ? : ici
A2989 Chir ha chirim : Il dort entre mes seins : ici
A2988 Chkhem aime Dina, il parle à son coeur : ici
A2987 Apulée : "Eros et Psyché" : ici
A2986 Nudité sans honte, nudité avec… : ici
A2985 Sexualité, il est redoutable de te louer… Si facilement, l’orgie odieuse, anonyme, vide : ici
A2984 Chemot : Celui-ci est mon Dieu, je l’embellirai ; aussi dans l’acte majeur, ma manière de m’unir à une femme : ici
A2983 Andrea Tagliapietra : "La force de la pudeur" : ici
A2982 Je cherche une bonne affaire… Une femme qui m’aime et que j’aime… Mais je suis si vide que je ne peux rien trouver : ici
A2981 Une actrice, qui a beaucoup butiné, vainement : "J’ai cherché mon âme en chacun de mes amants"… : ici
A2980 Les dieux grecs courent de femme en femme, dans un espoir de la plénitude que leur propre vide dément : ici
A2979 Lucien de Samosate : Une femme se fait aimer même si elle est de pierre : ici
A2978 Lucien de Samosate : Sous ton beau corps hélas il n’y avait point d’âme : ici
A2977 J’aime qu’une femme sourie ; que tout être sourie : ici
A2976 Claude Calame : L’amour reconnaît l’autre. Au lieu de chercher à se l’approprier, d’en faire sa chose : ici
A2975 Bible : "Prostitution sacrée" : ici
A2974 Le Monde des Religions : "Prostitution sacrée" : ici
A2973 Hérodote : "Prostitution sacrée" : ici
A2972 Wikipédia : "Prostitution sacrée" : ici
A2971 Corinne Chaponnière : "Le mystère féminin" : ici
A2970 Sentiment et désir : ici
A2969 Akira Kurosawa, dans Dodes’Kaden : Débauche de pur désoeuvrement : ici
A2968 Harcèlement conjugal ? "Je compte"… : ici
A2967 Une femme est hargneuse, en colère ? Comment l’accueilles-tu ? En quelques secondes, elle change : ici
A2966 Pornographie ? Désir anonyme, dépourvu de sentiments : ici
A2965 Un double palais : La bouche, l’intérieur le plus intime de soi : ici
A2964 Tehilim : Portes, levez-vous, et que vienne le roi de gloire ! D. H. Lawrence ? L’acte sexuel : ici
A2963 Etrange acte sexuel : ici
A2962 Très facilement, une femme peut prétendre qu’elle a été violée ; un Arabe, qu’il est victime de l’injustice… : ici
A2961 La femme, créée après Adam ; sans elle, il ne peut rien : ici
A2960 Pasiphaé et sa belle-mère. Europe est violée, et elle, trompée : ici
A2959 Mon amour ? Elle ne sépare en rien l’être et la chair, le devenir et l’avoir : ici
A2958 Les femmes se plaignent amèrement, comme les Juifs ; mais elles sont bien plus belles… : ici
A2957 Les femmes ? Elles sont au centre de la vie, mais elles se plaignent… Comme les Juifs : ici
A2956 Le mystère des mystères, le bonheur des bonheurs. Elle a quelque chose qu’il n’a pas, et lui aussi : ici
A2955 Pourquoi l’homosexualité est-elle tellement abominable ? Le chemin normal, indiqué par Dieu. Mais non la procréation : ici
A2954 Ce qu’elle montre, en voulant tout montrer : ici
A2953 La femme ? Une emprise permanente qui est nécessaire, non une méchanceté : ici
A2952 Le taureau blanc de Poséidon n’est pas amoureux de Pasiphaé : ici
A2951 Offrir à tout être des étincelles de bonheur, dans l’amitié : Ce que toute femme apporte à celui qui a la chance de vivre avec elle, en union bénie : ici
A2950 Pasiphaé empoisonne les amours de Minos : ici
A2949 Les dieux grecs connaissent le désir, mais non l’amour. L’amour est ce que les fils de Dieu recherchent chez les femmes : ici
A2948 Les dieux grecs connaissent le désir, mais non l’amour : ici
A2947 Le viol, toujours immonde, est un acte ineluctable. Ne pouvant lui échapper, s’abandonner tranquillement à une force infinie, la religion : ici
A2946 Le viol, toujours immonde, est un acte ineluctable. Ne pouvant lui échapper, s’abandonner tranquillement à une force infinie : ici
A2945 Harcèlement sexuel : pour le harceleur, une femme désirable appelle le viol. Elle en est manifestement coupable ; et la loi pense de même : ici
A2944 Le dieu parfait trouve en moi son plaisir sexuel, et il me comble, moi, homme, son épouse ; mais ni pour l’un, ni pour l’autre, l’amour : ici
A2943 Une femme russe se fait filmer, seins nus, dans sa voiture. Elle en meurt : ici
A2942 Les dieux grecs ne connaissent que le désir ; ils promènent leur désœuvrement désabuse, connaissant les mêmes secousses que les humains : ici
A2941 Dieu qui regarde cette nudité ; celle de ses enfants, et non d’êtres objets de désir : ici
A2940 Parties sexuelles, qui lui font honte : ici
A2939 Berechit : Ils étaient nus, et n’avaient pas honte : ici
A2938 Que ton avidité amoureuse soit réciproque ; non univoque, insoucieuse de l’autre : ici
A2937 Dieux grecs : le désir, jamais l’amour : ici
A2936 Attirance irrésistible d’un nouveau lien amoureux : L’audace, le défi, la nouveauté : ici
A2935 Florian : "Plaisir d’amour" : ici
A2934 Du Barry : Un meuble de plaisir : ici
A2933 Transfert de l’amour en idolâtrie, dans l’échec désabusé : ici
A2932 Sainteté liée à la sexualité, la plus forte analogie, la plus grande relation avec l’absolu. Intensité de l’être, aimée, redoutée : ici
A2931 La Mettrie : L’homme-machine ; d’abord, l’amour physique. Le reste est davantage, mais non à la place : ici
A2930 La femme est d’abord femme, aimée pour elle, bonheur, caresses, plaisir ; l’enfantement, extrême volupté, est autre chose : ici
A2929 Hana, dans sa prière : Tu m’as donné des seins, pour qu’ils soient caressés : ici
A2928 Hana, dans sa prière : Tu m’as donné des seins, pour qu’ils allaitent : ici
A2927 Talmud : Plutôt être deux corps, que veuve : ici
A2926 Attirer un homme ? Danser dans les vignes, par exemple. Ou la méthode Pompadour ; ou le térème russe : ici
A2925 S’intéresser de près à une femme ? D’abord à son corps. Ensuite, plus ssi affinités ;" si infini" : ici
A2924 S’intéresser de près à une femme ? D’abord à son corps. Ainsi, à Tou be av : ici
A2923 Roger Muchembled : "Une histoire du diable" : ici
A2922 Toute femme est un jardin fermé : ici
A2921 Chir ha chirim : Ne réveillez pas l’amour avant qu’il le veuille : ici
A2920 Robert Dessaix : "L’amour de toute une vie" : ici
A2919 D’un regard de femme rayonne l’infini : ici
A2918 Gueveret, guevoura : Une force infinie chez la femme, malgré sa faiblesse : ici
A2917 Avigaïl : *Ama* ; *Chifha*… : ici
A2916 Rav : La femme, le bien ; ou ce qui est plus amer que la mort : ici
A2915 Des femmes amazones ? L’homosexualité cherche une alternative à elles : ici
A2914 Tout ce que je donne, c’est pour rien ; et je ne reçois rien, seulement gardée, parmi les meubles, tant que dure le désir de l’homme : ici
A2913 La femme devenue amazone ? Il ne reste plus rien d’elle : ici
A2912 "Non, nous ne baisserons pas culotte devant les hommes !" : ici
A2911 La caste féminine n’est pas intouchable ; mais elle est nourrie de complexes, et se comporte en impuissante victime : ici
A2910 Etre à égalité ? Mais c’est être inférieure… : ici
A2909 Féminisme ? Je veux tout ! Mais l’être de générosité donne tout, et ne revendique rien : ici
A2908 Etre opposé au féminisme est pitoyable ; mais trouver mieux que le rapport de forces : ici
A2907 Triompher, dompter l’homme ? Plutôt une honte : ici
A2906 Triompher par sa faiblesse ? Cela choque la femme : ici
A2905 Le féminisme ? La guerre. De même que celle-ci est impitoyable, qu’elle anéantit : ici
A2904 Le féminisme introduit une lutte, un conflit dans le couple ; il ne saurait être question d’amour : ici
A2903 Avigaïl, servante de son mari David ? Seulement, avoir le privilège de laver les pieds de son seigneur… Non le combat féministe : ici
A2902 David demande Avigaïl en mariage ; elle accepte. Mais comme elle est humble !... : ici
A2901 Il est roi, et elle le considère comme tel ; elle, seulement concubine : ici
A2900 Roger Duchêne : "Etre femme sous Louis XIV" : ici
A2899 Une femme ? Un être ONPPB ; mais aussi, sans cela, quelle fascination ? : ici
A2898 Berechit : Etre de mes êtres… : ici
A2897 Chrétien de Troyes : "Le livre du Graal" : ici
A2896 La femme est soumise à l’homme : trop belle et charmante. De même, le négationnisme, qui ne supporte pas les crimes barbares : ici
A2895 Slogan répugnant : la "supériorité" de l’homme, par rapport à la femme : ici
A2894 La femme ? Conjonction de subordination : ici
A2893 Platon : La femme, un homme puni : ici
A2892 La prophétie des mères est plus haute que celle des pères : profondeur et connaissance intime : ici
A2891 La caverne de Platon pour la femme ? ménage et méninges : ici
A2890 L’intelligence féminine est toute différente de celle de l’homme : Une autre sorte de génie. Mais le dire la rend furieuse : ici
A2889 Intimité amoureuse radieuse : Qu’aucun acte de la femme ne tire à conséquence : ici
A2888 La femme de Charles XI de Suède trouve qu’il est honteux qu’il dépouille tous ses sujets ; il lui explique son rôle, sa fonction : ici
A2887 A cause de toi, femme, ma dépravation… : ici
A2886 Avec Louis XV, la royauté française se termine dans un néant qui lui est homogène : Une prostituée, meuble à plaisirs : ici
A2885 Une personne qui aime, ne critique pas les recoins critiquables de sa personne, qui la voient obtuse et agressive : ici
A2884 Les hommes supérieurs aux femmes ? Une opinion d’homme… Elle n’est fondée que sur la vantardise, la complicité masculine : ici
A2883 Aragon : Il n’y a pas d’amour heureux… Certainement pas celui de Staline : ici
A2882 "Il n’y a pas d’amour heureux". En raison d’une souffrance, l’erreur terrible, à propos de l’essentiel : ici
A2881 Quand on aime, tout de la vie est charmant, neuf et beau : ici
A2880 Tu mets du *hen* dans tout ce que tu fais : ici
A2879 Pouchkine, homme à femmes, accepte difficilement la cour de le tsar à sa femme, Natalia Gontcharova ; mais pas celle de D’Anthès… : ici
A2878 Disraeli : Ixion, ami de Zeus, séduit Héra ; et Zeus se venge, ce que ne fit pas Amphitryon, à propos d’Alcmène : ici
A2877 Tu me fais faire ce que tu veux ? Mais c’est normal… : ici
A2876 Injustice répugnante envers la femme : Jérôme, Stendhal, Nietzsche… : ici
A2875 Vie dans la logique de la prostitution, qui la borde ? La femme passe de main en main, sans amour ni relation personnelle : ici
A2874 T’aimer ? Pas de différence entre ton corps qui m’attire, et ta personne. Ebloui par l’intérieur, comme par l’extérieur : ici
A2873 Amour ? Quand deux êtres sont réellement attachés l’un à l’autre : ici
A2872 Entièrement accepter ce qu’une personne est. Non comme clause verbale d’un discours creux, mais dans la réalité amoureuse : ici
A2871 La trouée, sa mâlité : ici
A2870 Ta mère t’a grandement prêté attention ; ta femme, aussi, qui est son contraire. Tu connais l’amour, sauf si tu as abusé de femmes : ici
A2869 Chrétien, tu arrives dans le monde juif ; tu prétends t’emparer de sa quintessence, tandis qu’il est… aveugle. Le Messie ? Comment ? : ici
A2868 Sinistre Zeus, entreprenant Alcmène, et toutes les autres femmes. Ne se sentant responsable de rien, monstre vampire : ici
A2867 Le discours misogyne ne fait que parler de toi, tandis que tu attribues aux femmes ce que tu as de plus sinistre : ici
A2866 Tehilim : Dieu est ton ombre ; comme ta femme, qui est pour toi ombre lumineuse : ici
A2865 La femme, mère de tout ce qui vit ; la mère de ma vie : ici
A2864 La femme ? Elle donne son goût à la vie. Mère de tout ce qui vit. Toute différente d’elle, elle est comme ta mère : ici
A2863 La femme ? Elle donne son goût à la vie. Mère de tout ce qui vit : ici
A2862 Une femme sait rire ? Elle console l’homme de beaucoup de choses : ici
A2861 L’amour… Beaucoup, dans les souvenirs exquis ensemble. Tout ce que nous avons vécu, ensemble de trésors précieux : ici
A2860 Faute impardonnable d’un grammairien : subordonner une femme : ici
A2859 Elle n’est pas consciente de son corps, mais elle s’en sert : ici
A2858 Artémis n’a pas de maison, de salle de bains… Nue dans la rivière, elle s’expose, dans son bain, à tous les voyeurs : ici
A2857 Amphitryon, de Molière ; Jupiter, non content de sa supercherie, veut être aimé comme un amant, et non comme un mari… : ici
A2856 Amphitryon, de Molière ; Jupiter parle de se suicider, parce qu’il a déplu à Alcmène… : ici
A2855 Amphitryon, de Molière ; Jupiter, certainement, a trouvé Alcmène… divine : ici
A2854 Il est tellement en moi… N’a pas d’existence propre : ici
A2853 Il est tellement en moi… Comme mon enfant : ici
A2852 Avant d’avoir un homme, une femme est un golem, un être informe : ici
A2851 Avec une femme, tu peux construire plus que toi et qu’elle ; dépasser toutes les limites : ici
A2850 Yaacov a reçu un matériau, les quatre filles de Lavan ; à partir du blanc indifférencié, malléable, construire l’infini : ici
A2849 Saint Ambroise de Milan a la bouche visitée par les abeilles mielleuses, dans son sommeil : ici
A2848 La femme a encore davantage besoin d’amour : donner à l’homme le goût d’elle, au point qu’il ne reconnaisse aucun autre goût : ici
A2847 Elle est jalouse ? Mais oui !... Parce qu’elle sait parfaitement que n’importe quelle autre peut la remplacer : ici
A2846 Une femme ? Mère de tout ce qui vit : ici
A2845 Une femme ? Comme un animal, *bahema*, tandis qu’elle te fait partager, avec elle, tout de la vie : ici
A2844 Une femme ? Délassement splendide d’une psychologie élémentaire, qui te repose de toute complexité : ici
A2843 Chlomo : Toutes les femmes, tellement semblables… : ici
A2842 Toutes les femmes, tellement analogues… Beaucoup de ressemblances, avec peu de différences : ici
A2841 Théophile Gautier, conteur. Décrire le corps de jolies femmes, toutes courtisanes, toutes désireuses de la même chose : ici
A2840 Zeus veut être aimé d’Alcmène, non comme mari, mais comme amant… : ici
A2839 Amour de Chkhem et de Dina : Il l’a prise, et aussi par derrière. Elle était déconcertée, mais n’a pas cessé de l’aimer : ici
A2838 Amour de Chkhem et de Dina : Désir, attachement : ici
A2837 Bonheur ? Goûter le sens de la vie : ici
A2836 L’amour se donne. Tout autre chose qu’une avidité sordide : ici
A2835 *Noga*, la planète Vénus : ici
A2834 Un sein théâtral célèbre, dans la mémoire de tous : Celui de Gabrielle Dorziat, dite Dorine de Tartuffe : ici
A2833 Frédéric II de Hohenstaufen : "Mémoires privés" : ici
A2832 Les tsars se marient, en contemplant les formes nues du corps de princesses, qui se baignent dans le térem du Kremlin : ici
A2831 De l’amour, pour ta femme ; mais aussi, infiniment de respect : ici
A2830 A une femme : "Il vous manque quelque chose, dans votre vie ; mais je ne sais pas quoi". Je dois savoir : ici
A2829 Juifs insanes : Des femmes veulent prier, être considérées, parmi les hommes ? On les refoule méchamment, comme terroristes, lesbiennes ! ici
A2828 Adonis : Toute femme est, à la fois, humaine et diablesse : ici
A2827 Imrou el Qays : La femme, en même temps, allaite l’enfant, et offre son bas-ventre à l’homme : ici
A2826 Brigitte Grésy : "Petit traité contre le sexisme ordinaire" : ici
A2825 Vois en chaque jeune femme une petite fille, une vieille femme : ici
A2824 Actéon : Pudeur des déesses : ici
A2823 Actéon : Des déesses habillées ? Elles ont un corps ? Et quoi d’autre ? Un caractère, des ici
A2822 Mohamad : Quand tu prends une femme, pour faire l’amour, tu fais l’aumône : ici
A2821 Berechit : Bénédictions des seins et du ventre. Ce que tout homme veut : ici
A2820 Berechit : Les bénédictions des seins et du ventre : ici
A2819 La femme aime, *rahem* : ici
A2818 La femme ? Les trois anges rencontrés par Yossef, selon Rabi Yanaï : ici
A2817 Chkhem aime Dina ; il s’attache à elle, il parle à son cœur. Un accord est conclu avec son peuple ; mais il est assassiné : ici
A2816 La femme ? Des qualités extrêmes, contradictoires ; elles coexistent en elle, et s’adoucissent, au-delà des conflits essentiels : ici
A2815 Toutes sortes de pieds de femme, une personnalité nue qui se voit : ici
A2814 Tu es amant ? L’action démonstratrice est inutile : ici
A2813 C’est seulement par toi que je suis vraiment : ici
A2812 Christine Bard : "Un siècle d’antiféminisme" : ici
A2811 Adam reçoit Hava, Adam connaît Hava. Une double exclamation, d’admiration et de reconnaissance. La misogynie, maladie : ici
A2810 Adam reçoit Hava, Adam connaît Hava. Une double exclamation, d’admiration et de reconnaissance : ici
A2809 René Quérillacq : "Quevedo, de la misogynie à l’antiféminisme" : ici
A2808 Deux belles phrases. Musulmane : "le paradis est sous les pieds des femmes". Juive : "Dieu compte les larmes des femmes" : ici
A2807 Deux attitudes : Intimité avec toi, ou te prendre, puisque tu es mienne : ici
A2806 La femme, comme Avigaïl, servante et domestique de David ; mais, de ce fait, sa reine : ici
A2805 La femme aide l’homme ; elle sait qu’elle peut être son envergure à venir ; et elle fait en sorte qu’il y parvienne : ici
A2804 La femme, selon le Ari, perçoit la valeur qu’un homme pourra atteindre ; et elle s’attache, alors, profondément à lui : ici
A2803 Les hétérosexuels, arrogamment marginalisés : ici
A2802 Une relation de couple où l’homme et la femme ne sont pas rivaux : ici
A2801 Un couple ? Elle décide de tout… Elle n’est pas seconde. Lui, il fait sa cour. Les décisions qu’elle prend sont autant de cadeaux : ici
A2800 Les femmes sont esclaves des hommes, dit saint Augustin. Que reste-t-il de lui ? Rien : ici
A2799 Sourires de la presque fiancée. Elle espère tellement ! Son prince, certainement, restera toujours princier : ici
A2798 Promesses splendides de celui qui n’est pas encore fiancé ; déchéance de la prise de possession, distraite, morne, de l’objet : ici
A2797 Rabi Moché Cordovero : Que le fiancé se conduise suivant le désir de la fiancée. Son désir est qu’il demeure toujours comme fiancé : ici
A2796 La faute essentielle ? Mépriser l’amour, le déprécier, construire des théologies autour de son dédain, de haine de la vie : ici
A2795 Anne-Marie Lugan Dardigna : "Ces dames au salon, féminisme au 18 ème siècle" : ici
A2794 Le désir procède surtout de l’imagination ; ni d’un pied nu, ni d’une sandale : ici
A2793 Pendant qu’Adam était endormi, que Dieu créait Hava, elle lisait en lui, connaissait tout de son être exquis ; de ses rêves même : ici
A2792 Si une femme ne sait pas ce que son homme pense, ils ne vivent pas vraiment ensemble. Et sont seulement contigus : ici
A2791 Si les femmes ne sont pas impulsives et capricieuses, la vie n’a aucun sens. Surtout, elles doivent être énigmatiques : ici
A2790 Gai, tant qu’amoureux ; mélancolique, blasé autrement : ici
A2789 Longus : "Daphnis et Chloé" : ici
A2788 Hyam Yared : "Tout est halluciné" : ici
A2787 Talmud : Trois choses sont de l’ordre du monde futur, le soleil, la Tora, faire l’amour : ici
A2786 Jean Breton : "Les plus beaux mots d’amour" : ici
A2785 "Il a dit nous"… Nous a associés : ici
A2784 Mépris infini : "Que lui trouves-tu" ? Un massacre, analogue à celui des génocideurs. Moi, je ne lui trouverai jamais rien de bien : ici
A2783 Avec toutes les gorges albâtrées, des pyramides de crânes, de poitrines anonymes : ici
A2782 Evite de dire à une femme, quasiment matrone, qu’elle est un petit lutin. Une dérision, non un compliment : ici
A2781 Amour qui embellit tout de l’aimée, ne se rend pas même compte de ses mensonges : ici
A2780 Le novice morne, émerveille de presque des sentiments amoureux : "Mais oui, j’aime" !... Surtout, faire semblant, s’enivrer : ici
A2779 Joseph Joubert, fin moraliste. Mais il a aimé, aussi… : ici
A2778 Hugo, Don Juan, Clemenceau, Chlomo : Experts en amour… : ici
A2777 Platon et ses collègues ne savent parler que d’une seule sorte d’amour, homosexuel. Un exclusivisme bien partisan, faux : ici
A2776 Bizet : L’amour n’a jamais connu de lois ? Effectivement, quand on fait partie de la lie de la société : ici
A2775 Volage, il dit, satisfait, qu’il connaît les femmes. Alors qu’il n’a fait que vaguement butiner, sans vivre aucun amour : ici
A2774 Elle se sert de son corps ; les autres femmes, aussi : elle n’a pas honte. Toutes prostituées. Eveillant le désir, pour vivre : ici
A2773 Philippe Delaveau : "Le veilleur amoureux" : ici
A2772 La caresse, vitale. Seulement si tu es chéri, tu es capable de relation, de bonté. Autrement, tu vis une détresse, une peine : ici
A2771 La Duse, brocardée par son amant, d’Annunzio. Il se moque d’elle, elle est défraichie. Elle réagit noblement : ici
A2770 Jean-Michel de la Comptée : "La princesse de Clèves" : ici
A2769 Elsa Dorlin : "Sexe, classe, domination" : ici
A2768 Seul avec une femme, dans un désert après cataclysme, notre relation deviendrait très rapidement intime : ici
A2767 Cacher son être dans son corps : ici
A2766 T’aimer, n’être, pour toi, qu’un corps : ici
A2765 Corps et âme distingués : Une maladie, le poison de toute vie banalisée, niée et reniée, faussée : ici
A2764 La prostituée ? *Zona*. La valeur de 68, la vie : ici
A2763 Ahachveroch muri ; David aussi, qui demande à Avigaïl de l’épouser : ici
A2762 Je respecte chaque couple. Il me paraît ignoble de faire peser, sur l’un d’entre eux, un quelconque discrédit : ici
A2761 Femme utilisée. En compensation, elle régente jusqu’au moindre détail de ta vie. Un pouvoir obscur, mais certain : ici
A2760 Abélard est émoustillé par la beauté et l’intelligence d’Héloïse, dont on lui parle, sans l’avoir vue. Il la possèdera !... : ici
A2759 L’amour ? Il étanche ta soif de grandeur, ton aspiration à l’infini : Bénédictions des seins et du ventre : ici
A2758 L’amour ? De tout son être, donner la bénédiction. La quintessence de soi, qui s’offre avec soif et bonheur : ici
A2757 Tu es lieu de logique, et elle, de bizarrerie : ici
A2756 "Derekh erets", "chemin de la terre". Il te conduit vers une femme, sa complexité, sa psychologie, son corps, fait pour toi : ici
A2755 Qu’est-ce que la femme ? Pour la Tora, n petit être esclave, soumis à son mari, réservé à lui. Comme le montre l’ordalie de la Sota : ici
A2754 Le tereme du Kremlin, et Bat Cheva, qui se baigne nue, en face de la fenêtre de David. Pompadour, seins nus pour Louis XV : ici
A2753 Niobé, de douleur lors de la mort… divine de ses enfants, est transformée en pierre. Idit, femme de Lot, en statue de sel : ici
A2752 Bat Cheva se fait voir, nue, par David ; comme la Pompadour, qui se présente, seins nus, sur le chemin de chasse de Louis XV : ici
A2751 Bat Cheva ? Elle est plutôt du genre prostituée, comme Ester. Ligne de Yehouda, ligne de Yossef : ici
A2750 David, à la chasse, poursuit un cerf, le vendredi le plus court. Artémis transforme Actéon voyeur, en cerf : ici
A2749 Artémis n’accepte pas d’avoir été vue, nue, se baignant dans une rivière, par Actéon ; elle le tue, comme cerf : ici
A2748 Bat Cheva ne s’oppose pas à ce que son mari soit tué, de par l’ingéniosité et le désir de David : ici
A2747 Bat Cheva, femme mariée, se baigne, en face de la chambre du palais de David. Elle veut être vue, et prise : ici
A2746 Kama soutra : Une méthode, pour se débarrasser d’un homme… : ici
A2745 Un amour pour une personne. Elle, et par conséquent son corps adulé, désir et tendresse. Mais son être prime, qui est l’essentiel : ici
A2744 Aimer un être. Mais ne pas annuler l’univers entier, dans un atroce égoïsme : ici
A2743 Prévert : Les enfants qui s’aiment ne sont là pour personne… : ici
A2742 Leone Chigo : "L’idolâtrie et le culte de la femme" : ici
A2741 Sophie de Mikolla-Mellor : "La cruauté au féminin" : ici
A2740 Rosemonde Gérard épouse Edmond Rostand, se sacrifie pour lui, qui papillonne autour de toutes les femmes : ici
A2739 "Catalogue de Don Juan" ? Mille et tre : ici
A2738 "Catalogue de Don Juan" ? Aucune femme ne compte. Elles sont toutes épinglées dans son herbier : ici
A2737 Iran d’Ahachveroch : Pour les êtres grossiers, la femme est juste un bas-ventre ; un lieu banal de passage pour les sexes d’hommes : ici
A2736 Ahachveroch fait demander à Vachti de paraître nue, devant lui et ses vassaux ; elle refuse. Il ne demande pas cela à Ester… : ici
A2735 Une femme peut être l’amante d’un homme, sans le voir dans sa majesté. Ainsi, Sémélé, amante de Zeus : ici
A2734 Pour Sémélé, voir son amant, Zeus, dans sa gloire, signifie sa mort. Jalouse d’elle, Héra y attribue. Et Zeus n’y peut rien… : ici
A2733 Zeus a une maîtresse, Sémélé. Il ne lui apparaît pas dans sa forme habituelle : ici
A2732 Estelle Doudet : "L’amour courtois et les troubadours" : ici
A2731 Claude Dufresne : "Trois grâces de la Belle Epoque" : ici
A2730 Alfred de Musset : "Les caprices de Marianne. Pourquoi Coelio est-il amoureux de Marianne" ? : ici
A2729 Faust, n’ayant jamais aimé… Une nostalgie de l’impossible. Cambrioler l’amour, et s’en rendre maître : ici
A2728 Serge Hefez : "Dans le cœur des hommes" : ici
A2727 Fiction de Musset : "One ne badine pas avec l’amour". Camille joue avec Dieu, substitut à un homme qui l’aime… : ici
A2726 Fiction de Musset : "On ne badine pas avec l’amour". Hommes et femmes sont facilement ignobles. Mais quand ils s’aiment… : ici
A2725 Fiction de Musset : "On ne badine pas avec l’amour". Si facilement, on tue… : ici
A2724 Moins ils vivent l’amour, et plus ils en rêvent. Des spectacles mythiques, des livres, pour imaginer l’impossible : ici
A2723 Tout, plutôt que la solitude ; j’accepte même la sexualité, pour ne pas être seule : ici
A2722 François Mauriac, Thérèse Desqueyroux. Une femme prisonnière : Sa vie ne lui appartient pas : ici
A2721 Dans un coin, bien cachée, la certitude de l’infériorité féminine : ici
A2720 Une amie proche te dit : "tu es ma famille" ? Prends cela très au sérieux, dans l’intimité de l’irremplaçable : ici
A2719 L’amour n’est pas tellement agréable ? L’agrémenter par des perversités, des cruautés variées : ici
A2718 L’amour ? Une relation de prédilection. Au contraire, la simple utilisation d’un corps, pour le plaisir, la personne étant absente : ici
A2717 L’amour ? Une relation de prédilection, unique : ici
A2716 Pénélope, sauvée de la noyade par les canards : ici
A2715 Dans une piscine, une jeune femme marche dans l’eau. Tellement gaie : Un ballet aquatique, celui de la vie belle : ici
A2714 La Tora, tu ne peux la recevoir que comme une fiancée ; tu ne sais rien d’elle, mais elle est tienne : ici
A2713 Isabelle Levert : "La violence sournoise dans le couple" : ici
A2712 Bernard Geberowicz : Les 7 vertus du couple : ici
A2711 François de Singly : "Le soi, le couple et la famille" : ici
A2710 Guido Ceronetti : "Le Cantique des cantiques" : ici
A2709 Exploitée, utilisée ; il est son roi, et elle, seulement sujette. Qu’elle puisse choisir, décider : une compensation : ici
A2708 Une femme accepte plus facilement la réalité ; ne s’indigne pas contre elle : ici
A2707 L’usage du téléphone portable endommagerait gravement le cerveau et les testicules : ici
A2706 Balzac : La duchesse de Langeais : Un faux amour, laid : ici
A2705 Libertinage de défi, qui n’implique pas un amour quelconque : seulement les sensations, la proie enlevée et utilisée : ici
A2704 Ce dieu qui nous a faits ainsi, dans nos corps, avec nos attirances, était pervers et stupide. Laideur de la sexualité : ici
A2703 Modalités de l’amour, avec ses substituts : ici
A2702 Pucelage ? Quelque chose à préserver. La jeune fille éduquée à cela vit sous la menace : ici
A2701 Les petites filles aiment bien avoir un téléphone portable. Pour elles, il s’agit d’un pré-pucelage : ici
A2700 Voltaire, Zaïre. Un amour entre une chrétienne et une musulmane. Mais qu’aiment-ils ? : ici
A2699 Des hommes indignés, représentant, inutilement, toutes les religions, protestent contre la création de la femme : ici
A2698 Sur un gros livre, "Corpus christianerum", une barrette féminine… : ici
A2697 Alfred de Vigny a eu, dans sa vie, beaucoup de femmes ; pourquoi cette honteuse misogynie qui les déprécie ? : ici
A2696 Corneille : "Marquise, si mon visage"… : ici
A2695 Saint-Paul : L’amour est éternel : ici
A2694 Saint Paul : "L’amour, épître aux Corinthiens" : ici
A2693 Une horrible perversion : L’union entre l’homme et la femme a pour but la procréation… : ici
A2692 La conception n’est pas maculée. Quelle horreur, de penser une chose pareille ! L’amour est une merveille, avec et sans sentiments : ici
A2691 Orient et Occident, unanimes, dans l’immaturité : "La passion conduit à la mort" : ici
A2690 Tu as un lien intime avec une personne ; mais non sur tous les plans à la fois : ici
A2689 Pandora, vengeance des dieux assouvie contre les hommes ? Une aberration misogyne, tandis que les dieux jouissent des femmes : ici
A2688 Rendre justice aux femmes, terriblement exploitées partout et en tout temps. Mais sans cruauté envers les hommes : ici
A2687 Dans "l’Epreuve", de Marivaux, Lucidor examine la réalité, la fidélité, de l’amour d’Angélique, malgré sa richesse… : ici
A2686 Chlomo ? Cantique des cantiques dans sa vieillesse : ici
A2685 Des voyantes pour les chefs d’Etat, les monarques ? Ils n’ont pas tellement confiance en leur conjoint du moment : ici
A2684 Tu es si fier de brandir ce que tu as ? Une coïncidence avec ta personne, et non son remplacement : ici
A2683 La femme donne envie de vivre : ici
A2682 Les hommes aiment la bêtise féminine ; ils ont grandement besoin d’elle. Non seulement parce qu’ils peuvent être condescendants : ici
A2681 Des actes irrémédiablement laids, en guise d’amour : ici
A2680 Hésiode : "Pandora" : ici
A2679 Tirésias : Honte du plaisir féminin ? : ici
A2678 Amour : D’accord pour tout. Ta volonté est la mienne, et j’y suis ardemment attaché : ici
A2677 La plupart du temps, il n’est pas besoin de tout dire. L’amour, implicite, est suffisamment fort : ici
A2676 Christine de Pisan : Seulette suis, sans amis demeurée : ici
A2675 La femelle, le mâle ? Une définition purement technique, froide : Un trou, un dard… : ici
A2674 Prométhée peut-il se passer de femme ? C’est très bien, de réfléchir, avant ; mais aussi, pendant… La femme, merveille : ici
A2673 Apulée : "Psyché" : ici
A2672 Pandora, un faux cadeau ? Un vrai cadeau. Le beau mal ? Le beau bien : ici
A2671 Ton cadeau amoureux veut-il combler ton aimée ? Ou bien obtenir quelque chose d’elle ? : ici
A2670 L’amour ? "Celui-ci est mon Dieu, je l’embellirai" : ici
A2669 Sans vindicte, sans représailles : ici
A2668 Amour ? Pouvoir ne jamais être sur ses gardes : ici
A2667 Ta femme ? La femme pour toi ? Un visage, un sourire ; et une queue, l’extrémité sensuelle de toi : ici
A2666 Une femme ? Lien intime, et conversation. Sujets épuisés ? Une autre femme : ici
A2665 Viol de Tamar par son demi-frère Amnon : ici
A2664 Amour d’une mère, que je complimente, à propos de son fils : ici
A2663 Déprécier les animaux ? L’orgueil qui gravite autour du péché originel, diminuant ceux qui ne se vantent pas : ici
A2662 Amour ? On dit tellement de mal des animaux, tandis que leurs qualités sont immenses, discrètes, imperceptibles : ici
A2661 Amour, la plus grande des joies ; non la déchéance de l’investissement partiel, décevant, momentané, dans le seul désir : ici
A2660 Verlaine : Dans le vieux parc solitaire et glacé… J’étais en deuil de moi, en contrefaisant l’amour. Une mascarade romanesque : ici
A2659 Verlaine : Dans le parc solitaire et glacé… Je n’étais pas présent à toi ; seulement mon corps : ici
A2658 Mallarmé : La chair est triste, et j’ai lu tous les livres : ici
A2657 L’un est le pendant de l’autre, contribue à sa substance : Amour et vie sociale : ici
A2656 Echec de l’amour ? Un double échec : ici
A2655 Dr Muriel Salmona : "Le livre noir des violences sexuelles" : ici
A2654 Une décision intérieure impulsive ? Aimer… : ici
A2653 Judith Thurman : "Secrets de la chair, une vie de Colette" : ici
A2652 Le féminisme : "Colette" : ici
A2651 Julia Kristeva : "Le génie féminin" : ici
A2650 Aphrodite, dans les orgies de Paphos, à Chypre, reconstitue sans cesse son hymen par des bains de mer : ici
A2649 Shakespeare : Vénus et Adonis. Elle desire le jeune homme ; mais indépendamment de lui : ici
A2648 Shakespeare : Vénus et Adonis. Son étalon est bien plus vivant, qui se précipite vers la jument qui passé, coupant sa longe : ici
A2647 Shakespeare : Vénus et Adonis. Elle voudrait bien le protéger contre le sanglier qui le tuera; mais elle en est incapable : ici
A2646 Shakespeare : Vénus et Adonis. Rôle traditionnel viril, d’incitation et de suggestion sexuelle. Ici, l’inverse : ici
A2645 Shakespeare : Vénus et Adonis. Elle est pleine de propos grivois, tandis que, comme Hippolyte avec Phèdre, il la dédaigne : ici
A2644 Shakespeare : Vénus et Adonis. Elle est pleine de désir ; se justifie par le devoir de procreation : ici
A2643 Shakespeare : Vénus et Adonis. Elle le trouve tellement beau qu’elle a aussitôt envie de lui : ici
A2642 Marie Touchet, maîtresse de Charles IX. Sa fille, Henriette d’Entragues, maîtresse d’Henri IV. Des complots assassins contre le :roi ici
A2641 Un sourire se suffit à lui-même, sans intention precise ; seulement le don entier de l’être : ici
A2640 Chacun mérite un sourire : ici
A2639 Citations : "Noblesse de coeur" : ici
A2638 Serge Koster : "Ces choses qui blessent le coeur" : ici
A2637 Seulement grâce à la Tora, tu sais ce qu’est l’amour : ici
A2636 Evan T. Pritchard : "Pensée et coeur, une tendre complicité" : ici
A2635 Otto Weininger : "Sexe et caractère" : ici
A2634 La faute ? Le désir de détruire ; mais non de jouir : ici
A2633 Relations à égalité ? Un mensonge, une fiction : ici
A2632 Domination sur toi, sur elle ? 30 : ici
A2631 Son désir à elle ? Il est souterrain. Son désir à lui ? Il est souverain. Que chacun aime et reconnaisse les manières de l’autre : ici
A2630 Extrême de l’amour. Dis-moi : "Je suis toute à toi". Une demande d’anéantissement. Au contraire, le respect, dans la pudeur: ici
A2629 L’amour ? Une domination masquée. Quand il s’agit d’un leurre, d’une variante de l’avidité trompeuse, sans respect : ici
A2628 Il dominera sur toi ; par les 22 facettes de la vie, dont tu es seule pleinement capable : ici
A2627 Rapports entre le désir et la domination, l’amour et le combat. Il dominera sur toi ; toi, domine sur lui : ici
A2626 Un couple ? Pour l’homme, une circoncision de chaque instant… : ici
A2625 Jacques Jaubert : "Mademoiselle Clairon, comédienne du roi" : ici
A2624 Jacques Dalarun : "Dieu changea de sexe, pour ainsi dire, religion faite femme, au 16 ème siècle" : ici
A2623 Dario Fo et Franca Rame : "Un langage masculin, tandis que la femme, sans parole autonome, en dépend totalement" : ici
A2622 Pascale Navarri : "Trendy, sexy et inconscient" : ici
A2621 Mariage ? Payer, cher, la virginité, le corps d’une princesse : ici
A2620 Citations : "L’amour" : ici
A2619 Patrick Pharo : "La dépendance amoureuse" : ici
A2618 Ne blesse pas celui qui est seul, avec tes amours. Ne te laisse pas aller à la provocation qui exhibe un bonheur inconnu de l’autre : ici
A2617 Un homme cynique ne peut vivre l’amour ; mais il est mélangé, attiré, aussi, par la tendresse : ici
A2616 La femme aime être à la mode ; mais aussi, elle veut être appréciée, comme un être unique… Semblable et dissemblable : ici
A2615 Parole relative à l’amour, galvaudé et banal : ici
A2614 Chacun est censé être capable d’amour… : ici
A2613 Le Banquet de Platon : Parler en connaissance de cause de l’amour, sans rien y connaître : ici
A2612 Le jugement de Pâris désigne la plus belle de trois déesses de l’Olympe : ici
A2611 Trois déesses rivales, chacune fière de son immense beauté. Zeus, qui prend toujours ses responsabilités, refuse de les départager : ici
A2610 Héra, extrêmement jalouse, à propos des amours de son mari Zeus. Quel est le sens de sa vindicte, peu divine ? : ici
A2609 Pour surveiller son mari, Zeus, aux cent sexes volages, Héra dispose d’un dragon aux cent têtes, Ladon… : ici
A2608 La femme, supérieure à l’homme, et l’homme, supérieur à la femme. Naturellement ; des rapports amoureux, non de force : ici
A2607 La compétition, la rivalité, sont aberrantes : L’homme et la femme, chacun dans sa valeur : ici
A2606 Le meilleur ? Deux amants qui s’offrent la merveille des sourires : ici
A2605 L’amour est toujours accueilli avec amour. Courage nu de la sincérité : ici
A2604 Elle le regarde d’une certaine façon, voulant simplement être prise. Ne prêtant aucune attention à ce qu’il dit : ici
A2603 Yehezkeel : Des bijoux, des seins ; et toi, tu es nue et désolée : ici
A2602 Pierre Vitoux : "Lady Chatterley" : ici
A2601 Discours sur le bonheur : "Madame du Châtelet" : ici
A2600 Jérôme Laurent : "Le charme, un pouvoir si singulier" : ici
A2599 --- Votre femme n’a donc pas de défauts ? --- Si vous saviez… Mais je l’aime, surtout pour tous ses défauts. Les qualités sont standard : ici
A2598 Ladon, dragon, garde les pommes du jardin des Hespérides. Il a cent têtes. Il s’agit de ta femme, qui voit tout ce que tu fais : ici
A2597 Loi juive ? La femme, vouée à l’égoïsme masculin : ici
A2596 Rabi Moché Cordovero : Quand le fiancé est dans la maison de la fiancée, il se conduit suivant le désir de la fiancée : ici
A2595 Il n’est pas bon que l’homme soit seul ? La femme le tire du climat morne d’une routine sans intérêt ; le plonge dans l’inattendu, l’imprévu : ici
A2594 Ce qui attire l’homme chez une femme ? Autre chose que lui-même. Non l’antidote de la solitude, mais l’émerveillement de l’inattendu : ici
A2593 Gilbert Cesbron : Pas une seule femme intelligente, dans le théâtre de Sacha Guitry : ici
A2592 Susan Forward : "Chantage affectif, quand ceux que nous aimons nous manipulent" : ici
A2591 Ne parle pas d’amour à celui qui n’a aucune expérience de ce sentiment, ville étrangère, pays étranger : ici
A2590 Emmanuel Falque : "Dieu, la chair et l’autre" : ici
A2589 Se trouver, se perdre… : ici
A2588 Adam parle, avec reconnaissance, de Hava : "Etre de mes êtres". Pour les grands consommateurs de femmes, des bribes de chacune : ici
A2587 Se fiancer ? Avant tout pour la joie de la possession physique. Les autres dimensions du lien amoureux sont secondes : ici
A2586 Une étonnante analogie : Dieu, marié à Israël, comme un homme, à une femme… : ici
A2585 René de Ceccatty : "Le mot amour" : ici
A2584 Claude Rambaud : "Analyse de l’amour, dans Eros et Psyché" : ici
A2583 Le sexe de la femme ? "Beit ha toref" : ici
A2582 Amiour, amitié et amours mêlés. Ne pas les opposer, les vivre, ensemble : ici
A2581 La femme fait de l’homme ce qu’elle veut ; c’est d’ailleurs ce qu’il désire profondément : ici
A2580 Infinie merveille du corps féminin. William Blake, mais aussi tout être. Séduit, subjugué, contenir ce charme… : ici
A2579 Nudité de l’être ; le reste est secondaire : ici
A2578 Amour ? S’embellir, s’enlaidir… : ici
A2577 Elle fait semblant qu’il ne domine pas… : ici
A2576 Elle l’aime complètement, et le contient tout entier ; il a l’habitude de n’aimer qu’une partie d’elle, et il en est limité : ici
A2575 Beaucoup d’hommes aiment avoir tort devant leur femme : ici
A2574 Défauts des femmes, ressenties comme des qualités pour ceux qui les aiment : ici
A2573 Une femme ? Un abîme de contradictions, d’impulsions fugaces, de comportements inattendus. Ce qui attire invinciblement l’homme : ici
A2572 Ménélas est une brute ; avide de vengeance, il est tout de même ému par le spectacle des seins nus d’Hélène : ici
A2571 Peur de la femme… Qu’elle n’ait pas trop de vie intellectuelle, devenant encore plus forte… : ici
A2570 La comtesse de Castiglione dément avoir été la maîtresse de Napoléon III ; et Diane de Poitiers, celle d’Henri II : ici
A2569 Diverses formes d’asservissement de la femme : ici
A2568 Merveille de l’amour, sentiments exquis, intimité, connivence ; mais le désir, indépendamment de lui, existe aussi, infini : ici
A2567 Une femme ? Démunie, incapable de liberté, elle veut malgré tout diriger ‘l’univers entier, à commencer par son nain familier : ici
A2566 Bonheur : Amour, amitié, aimer sa vie : ici
A2565 Allan Bloom recherche l’amour et l’amitié. Rousseau, Shakespeare, Platon… : ici
A2564 Le visage révèle complètement le corps. Si tu aimes, tu devines, tu sympathise avec cette histoire que tu aimes à favoriser : ici
A2563 Elle a un amant ? Comme elle en est fière !... : ici
A2562 Séduit d’emblée, et durablement, voici l’amour : ici
A2561 La beauté féminine est toujours présente, en chaque femme : ici
A2560 Ne reproche pas sa douleur à l’être qui vit un chagrin d’amour : Il le subit, malgré soi, et sans pouvoir accéder à son bonheur : ici
A2559 Dans un couple, la relation qui met le pouvoir comme enjeu est diabolique : ici
A2558 Hava parle, quand naît Kaïn. Plus tard, les femmes ont été réduites au silence : ici
A2557 Hava : En donnant à Adam un fils, avec Dieu, j’ai acquis un homme, qui me déifie : ici
A2556 La preuve que je suis esclave, c’est que je prend sans scrupule toutes ces femmes qui s’offrent à mon pouvoir, sincèrement aimantes : ici
A2555 Esclaves au pouvoir ? Goûter l’immense privilège de toutes ces jolies femmes qui me sont offertes, consentantes et désireuses. Ma grandeur : ici
A2554 Yaacov vit de Léa, qu’il hait, plus que de Rahel, qu’il aime : ici
A2553 Grâce à Yossef, qui lui est interdit, Poutifar goûte à sa femme : ici
A2552 Poutifar goûte à sa femme, même s’il est homosexuel : ici
A2551 Tirésias : L’accouplement est mauvais… : ici
A2550 Une femme a l’habitude de voir son corps ; elle l’admire, mais aussi, il est banal pour elle. Au contraire de celui qui l’aime : ici
A2549 La parole et le sperme ; ils sont de même nature : ici
A2548 Mohamad et les pieds des femmes ; le paradis sous les pieds des femmes, il les baise : ici
A2547 Thomas Carlyle, génial analyste des héros et du vêtement, épouse, par amour, l’extraordinaire Jane Welsh : ici
A2546 David Le Breton : "La saveur du monde, une anthropologie des sens" : ici
A2545 Les déesses de l’Olympe ont honte d’avouer le désir féminin ; avec leurs amants, elles n’ont pas le lien intime de leur vraie soif : ici
A2544 Il dominera sur toi ? Il dominera grâce à toi. Il t’appartient de lui apporter sa domination, non criminelle, sur soi : ici
A2543 Etre aimée ? Seulement désirée ? Mélanger, dans la confusion, les données de la personne et celles de l’espèce : ici
A2542 Vedette adulée, qui se rengorge. Elle joue de son immense importance ? Elle cache, le mieux possible, sa fragilité : ici
A2541 Elle est sèche, et le sait ; mais elle en souffre, subissant celle qu’elle est devenue. Sans vouloir ni pouvoir réagir : ici
A2540 Pierre Bec : "Burlesque et obscénité chez les troubadours" : ici
A2539 Michela Marzano : "La pornographie, ou l’épuisement du désir" : ici
A2538 Mathieu Dubost : "La tentation pornographique" : ici
A2537 Une ignoble superstition de la conservation de la race. Ne pas courir le "risque" de la nouveauté, de l’air pur… : ici
A2536 Mariage exogamique ? Vraiment un détail. Une union met tellement de choses en commun, que l’ethnie différente s’y greffe aussi : ici
A2535 Les caprices féminins priment, parce que la femme est domptée : ici
A2534 Sans amour, l’approximation du porno. Faire comme si, recueillir le néant en guise d’authentiques sentiments : ici
A2533 Chaque partie du corps a sa personnalité. Elle n’est en rien anonyme. Des parentés évidentes : ici
A2532 Attitude féminine : Montrer un peu de moi, pour que tous désirent le reste : ici
A2531 Mes gestes ? La présence, la caresse, l’amour de la vie. Une incitation fascinante à goûter ce luxe rare qu’est le bonheur : ici
A2530 Tous les gestes d’une femme séduisent. Rien d’elle ne laisse indifférent, dans son chant, sa danse, ses intuitions et ses impulsions : ici
A2529 "Dieu ne voulait pas que la femme soit séductrice ; il s’est trompé dans son calcul. Il faut dompter la femme, l’empêcher de nuire" : ici
A2528 Une femme sait-elle qu’elle attire, qu’elle fascine, excite ? : ici
A2527 Beauté de l’engagement féminin. Les femmes ? Ce qu’elles font, elles le font de tout leur cœur ! : ici
A2526 L’art ne peut faire connaître une femme ; seulement ce en quoi elle appartient à l’espèce : ici
A2525 Montrer un corps féminin désirable ? Ou une personne ? : ici
A2524 L’homme tient compte de la réalité, du possible et de l’impossible. La volonté, l’énergie, le désir de la femme savent la plier : ici
A2523 Jeu d’échecs : Le roi, la reine… : ici
A2522 Vanessa Caffin : "J’aime pas l’amour. Ou trop, peut-être" : ici
A2521 Je vois deux femmes… noires : ici
A2520 Je regarde, avec désir et bonheur, la beauté des femmes. De toute femme : ici
A2519 Refoulement de celui qui s’interdit la vie du corps, et qui la déteste : "Moi, quand je vois une femme, je ne la désire pas" : ici
A2518 Les pieds nus d’une femme suggèrent la nudité de tout le reste de son corps. Pouvoir de l’imagination et du désir : ici
A2517 Yossef Yahalom : "Libavtini, amants au Moyen âge" : ici
A2516 Marie, comme Isis, fécondée par un dieu mort, incapable d’une présence quelconque, et remplacé par une Eglise : ici
A2515 Croix pharaonique, juxtaposition d’un sexe masculin et d’un sexe féminin ; contigus : ici
A2514 Christiane Klapisch-Zuber : "Histoire des femmes en Occident" : ici
A2513 Le plaisir, dans le vide : Un désespoir : ici
A2512 Une femme est méchante, égoïste ; mais je perçois, au fond d’elle, sa tristesse. Ne pas la juger mal, elle qui subit un triste destin : ici
A2511 Déesses grecques, fragiles et superficielles : il leur faut la confirmation de leur beauté, elles ne reconnaissent leur désir que par Tirésias… : ici
A2510 Une convergence helléno-talmudique sur l’amour : ici
A2509 Sota : La femme veut une mesure de nourriture mais beaucoup de sensualité, plutôt que neuf mesures, sans elle : ici
A2508 Woody Allen non cynique et désespéré : "Magic on the Moonlight" : ici
A2507 Beauté de la nudité, en art ; mais surtout, dans la vie. Pour les refoulés, une excuse maladroite : ici
A2506 Rien de laid dans la nudité. Tout au contraire, malgré les peurs qui l’entourent, elle est splendide. Mais ne banalise aucun corps : ici
A2505 Ton fils a fait ceci ! A un autre degré d’intimité, c’est toi : ici
A2504 Joie de l’intimité ? Au-delà des tabous : ici
A2503 Une femme en remplace une autre ? Une sorte de honte ; tandis qu’une seule, dans son unicité, est radicalement différente de toutes : ici
A2502 Renoncer, renoncer à la chair. Dieu est l’ennemi de la chair, il est mon ennemi. Pas de chair, pour ne pas être détruit : ici
A2501 Une femme ? Elle est préservée, pour la vie intime : ici
A2500 Une femme ? Elle "es" à un homme, qui la "possède" . Elle ne peut que se "donner", au début, si elle le veut bien. Mais non plus se "reprendre": ici
A2499 Il se marie ? Il est dispensé de toutes obligations sociales, pendant un an, pour réjouir sa femme : ici
A2498 Fatalité sinistre du rejet, quand il a eu lieu une fois : ici
A2497 Devarim : Elle a été à un autre homme, elle ne peut plus être à lui à nouveau… Dans la Tora, elle est totalement dépendante, manipulable : ici
A2496 Devarim : Elle a été à un autre homme, elle ne peut plus être à lui à nouveau… Elle a eu un deuxième homme ? Elle lui déplaira aussi : ici
A2495 Qu’est-ce que ce dieu qui désire des femmes non divines ? Les dieux de la mythologie, notamment grecques, sont décevants : ici
A2494 Une mode étonnante : des femmes pratiquent des trous sur les genoux de leurs pantalons, qui laissent apparaître la chair : ici
A2493 Zeina el Tibi : "L’islam et la femme" : ici
A2492 L’amour accepte les manquements à l’intelligence, les idées fixes. N’est pas jugeur implacable : ici
A2491 Amour ? Pas de moquerie cruelle : ici
A2490 L’attaque venimeuse, qui est le contraire de l’amour : "Tu as fait ceci". Je t’en demande compte… : ici
A2489 Pas de réplique vive, une amitié, une tendresse, une intimité inconditionnelles : ici
A2488 Amour ? Pas de virulence dans le lien, quelles que soient les circonstances : ici
A2487 Comme j’aime les sourires aimants ! : ici
A2486 Elle sait tout ce qu’elle doit faire, pour, un peu, le garder. Cela se voit dans son regard d’esclave, séduite mais séductrice : ici
A2485 Sourire ambigu, équivoque, prometteur… Surtout, plaire, être désirée, ne pas rester seule : ici
A2484 Etre primaire, si tu aimes une femme, tu aimes tout en elle, et surtout ses défauts ; si tu ne l’aimes pas, tu ne lui trouves rien de bien : ici
A2483 Deux mortels départagent les déesses grecques démunies. Pâris pour leur beauté, Tirésias pour leur capacité de jouissance : ici
A2482 Qu’aimes-tu en une femme ? La version de la Vénus callipyge est étonnante : essentiellement, ses fesses… : ici
A2481 Librairie générale de France : Chansons des trouvères : ici
A2480 Erich Fromm : "L’art d’aimer" : ici
A2479 Il m’a choisie, quoique nous ne nous connaissions pas ; j’en suis touchée, et je m’offre aussitôt : ici
A2478 Gérard Lomenec’h : "Aliénor d’Aquitaine et les troubadours" : ici
A2477 Revue Europe : "Les troubadours" : ici
A2476 Martin Aurell : "Le chevalier lettré ; conduite de l’aristocratie aux 12 ème et au 13 ème siècles" : ici
A2475 Gérard Zucchetto : "Le livre d’or des troubadours" : ici
A2474 Jean-Claude Marol : "L’amour libérée, ou l’érotique initiale des troubadours" : ici
A2473 Jacques Roubaud : "La fleur inverse, essai sur l’art formel des troubadours" : ici
A2472 René Nelli : "L’érotique des troubadours" : ici
A2471 Une ancienne amante : "C’est un pervers" : ici
A2470 Malakhi : Yehouda a possédé la fille d’un dieu étranger. Quelle horrible caractérisation ! : ici
A2469 L’hymen déchiré de la jeune fille, une violence qui n’en est pas une : ici
A2468 L’hymen déchiré de la jeune fille lui fait abandonner, dans une mue, sa situation de jeune fille : ici
A2467 Il est circoncis ? Transformé, devenu actif dans un lien entre ciel et terre. Pouvant s’unir, essentiellement, dans l’amour : ici
A2466 Une femme ? Faite pour aimer, pour être aimée. Pour rien d’autre. Surtout, ne la considère pas comme une fonction lamentable : ici
A2465 Une femme est une femme, avant d’être juive ou gentille. Ne te trompe pas, gravement, sur les femmes : ici
A2464 Tu n’as pas besoin de voir quoi que ce soit du corps d’une femme, pour tout aimer d’elle : ici
A2463 La femme est concise, circoncise. Parfaite dans son être, sans qu’un aménagement quelconque lui soit nécessaire : ici
A2462 L’idole ? Elle diminue l’homme ; anéantit la femme, faisant d’elle un simple instrument esclave. L’homme, encore plus esclave : ici
A2461 L’idole ? Elle diminue l’homme ; anéantit la femme, faisant d’elle un simple instrument esclave. Une laideur de l’homme : ici
A2460 Pouchkine et sa femme, Natalia Gontcharova ? Deux histoires très corrélatives, pour l’un et pour l’autre : ici
A2459 A la cour de Russie, Pouchkine et d’Anthès se ressemblent ; même si l’un est tué, en duel, par l’autre : ici
A2458 Parmi les nombreuses femmes convoitées, "obtenues" par Pouchkine, une juive, Rébecca. Il cherche à la séduire… : ici
A2457 Pouchkine déclare qu’il est tombé amoureux, pratiquement, de toutes les jolies femmes qu’il a rencontrées. De l’amour ?... : ici
A2456 Christiane Marchello-Nizia : Tristan et Iseut : Les premières versions européennes : ici
A2455 Marie-Thérèse Medeiros : "Romanciers du Moyen-âge, Tristan et Iseut" : ici
A2454 Gallimard : "Tristan et Iseut" : ici
A2453 Des analogies frappantes ; dans la famille de Yaacov, la même chose que la vie d’Andromaque, captive désolée : ici
A2452 Zohar : Sa stature à lui est en haut, mais sa résidence, en bas ; sa stature à elle est en bas, mais sa résidence en haut. Du moins, il le croit… : ici
A2451 Andromaque aime Hector ; Hermione aime Pyrrhus, qui aime Andromaque. Oreste aime Hermione : ici
A2450 Zohar : Sa stature à lui est en haut, mais sa résidence, en bas ; sa stature à elle est en bas, mais sa résidence en haut : ici
A2449 Un amour sincère ? Assez rare. En général, le simple désir de s’approprier d’autrui, et de s’en servir. Un harem subjugué : ici
A2448 Au moins, les dictateurs ont quelque chose d’humain, un mérite. Par habitude, ils se pervertissent, se les approprient : ici
A2447 L’intimité avec une femme ? Elle implique l’union. Mais non seulement elle. La connaissance intime de deux êtres, mutuelle : ici
A2446 L’homme, un animal, et des analogies animalières ? Que non ! Surtout, l’animal reçoit, de l’homme, sa vitalité : ici
A2445 Inquiétante maladie : Vouloir se défendre, contre la femme : ici
A2444 Brutalité virile ? Se sentir agressé par la supériorité charmante de la femme : ici
A2443 Métis, première épouse de Zeus, en sait plus sur tout que les dieux et les hommes. Avalée par ici
A2442 Sara allaite tous les enfants de Hébron, de l’univers. Mais son geste tendre est accueilli, par le christianisme et l’islam, par la haine : ici
A2441 Sara se sacrifie ; elle est stérile, et l’admet. Sacrifiant quelque chose d’essentiel, elle "offre" à Abraham sa servante Agar ? et la haine… : ici
A2440 Sara se sacrifie ; elle est stérile, et l’admet. Sacrifiant quelque chose d’essentiel, elle "offre" à Abraham sa servante Agar : ici
A2439 Lors du sacrifice, Abraham ne dit pas à Sara où il va… Leur dialogue est ténu, depuis qu’il lui a fait dire qu’elle était sa sœur : ici
A2438 Guillaume d’Aquitaine, tu as deux femmes, Agnès et Arsen. Tu en parles légèrement, comme de deux cavales… : ici
A2437 Guillaume d’Aquitaine, désabusé par rapport à l’amour : ici
A2436 Talmud : Celui qui donne à une femme de l’argent, pièce par pièce, pour contempler sa beauté, n’a pas de part au monde futur : ici
A2435 Tu te sers effrontément d’une femme qui ne t’est rien ? Elle se sert tout autant de toi, dans son jugement infaillible : ici
A2434 Aucune parole intime n’est utile : La nudité ne peut rien dissimuler de l’être : ici
A2433 Morne vie du dictateur, pris entre l’inutile terreur qu’il inspire e le mépris qu’éprouvent pour lui ses femmes : ici
A2432 Surtout, obtenir que mon fils règne ! : ici
A2431 Ester : Si je suis bien à tes yeux : ici
A2430 La femme fait semblant, enfantine et charmante, qu’elle possède tous les pouvoirs, alors qu’elle n’en a aucun : ici
A2429 Hava a crié, pleuré, piaffé, tempêté. Dieu a été obligé de mettre l’arbre dangereux au milieu du jardin : ici
A2428 Pendant que Dieu créait Hava, elle hurlait : Mais réveille-toi, mon homme ! Tu ne vois pas qu’on me fait un mauvais coup ?: ici
A2427 L’esprit de contradiction féminin est sans limite, paroxystique ; mais elle ne connaît pas ce mot : ici
A2426 Véra Lorenzi : "Du bon usage de l’inimitié" : ici
A2425 Une chanson, qui singe la sagesse : "La vérité, c’est d’être aimé, et d’aimer en retour" : ici
A2424 Patrick Lemoine : "Séduction" : ici
A2423 Léa : Les mandragores, je sais qu’elles seront inopérantes pour que mon aimé m’aime. Je les vends à ma sœur, pour une nuit d’amour : ici
A2422 Dans certaines amours, que tu embellis, tu cherches seulement à te perdre, faisant comme si ton sacrifice est beau et grand : ici
A2421 Otto Weininger : "Sexe et Caractère" : ici
A2420 Mohamad baise les pieds d’une de ses 14 femmes. Elle s’en étonne. Il lui dit : "Je vois plus haut que toi" : ici
A2419 Couple élémentaire ? Des sentiments contre une vie sexuelle : ici
A2418 Fausse violence féminine ? Femme qui se défend contre une vie dure, insupportable ; apparemment cynique, elle attaque chacun, méchamment : ici
A2417 Le Monde : "Les femmes, au temps des Pharaons" : ici
A2416 La femme se sert tout naturellement de ce qu’elle possède, qui est irrésistible : Son corps, son charme, une promesse d’intimité : ici
A2415 Berechit : Le serpent est plus nu que toutes les bêtes des champs. Plus sage, plus rusé. Par la nudité, tu sais tout obtenir : ici
A2414 Parlant de l’acte sexuel, merveilleux, laid. Une oscillation misérable, maladive. Les conséquences des attitudes gnostiques : ici
A2413 Elle est autoritaire, péremptoire ? Si bonne, aussi, tellement sensible… Elle a besoin de beaucoup compter et décider : ici
A2412 Tout visage dévoile l’absolue nudité d’une personne ; je la vois, mais, ébloui par cette beauté cachée, je ne viole pas une intimité : ici
A2411 Bonhomie désespérée : ici
A2410 Quand un psy te parle d’amour, c’est de ses amours qu’il parle ; de son expérience, comblée ou frustrée, de l’amour : ici
A2409 Amour ? Chacun de nous existe vraiment, parce que l’autre l’aime : ici
A2408 La femme, comme rigueur, comme règle absolue, qu’il est impossible de ne pas appliquer. L’organisation autoritaire de la vie : ici
A2407 Elle te donne des ordres, impérieusement, péremptoirement exécutables ? C’est que tu comptes pour elle, qu’elle t’aime : ici
A2406 La femme existe ; elle y trouve confirmation précieuse en ordonnant certaines choses à l’homme. Héraclès et Omphale : ici
A2405 Les hommes sur les femmes. Et les miroirs réunissants. Deux facettes de la merveilleuse attirance des femmes sur les hommes : ici
A2404 La femme est un petit animal qui aime souvent dire non ; mais pour marquer son pouvoir sur l’homme. En réalité, indécise : ici
A2403 Misogynie induite… Irrémédiablement déçu de soi, transporter sa colère vers les femmes : ici
A2402 La mascarade de l’amour ne donne que des résultats désastreux, dévoilant impitoyablement le vide de celui qui s’y adonne : ici
A2401 Inde, à la cour d’Akbar : Le paradis ? C’est tout cœur habité par l’amour : ici
A2400 Viol : Te montrer, mon ennemie, la grande supériorité de l’homme sur la femme. Sa force irrésistible. Te soumettre : ici
A2399 Splendide mystère d’une femme : ici
A2398 La femme vit de son caprice : ici
A2397 Jean-François Bouvet : "L’homme et la femme, un cerveau différent ?" : ici
A2396 Citations : "Femme" : ici
A2395 Amour ? Mon désir est réalisé : ici
A2394 Lilit exige d’être au-dessus d’Adam, quand ils s’aiment. Elle n’est en rien une "inférieure" : ici
A2393 Logique de l’amour, ta vraie règle ; quand la femme aimée existe, qu’elle n’est pas ton instrument : ici
A2392 Rilke : "Portrait intérieur" : ici
A2391 Pâris explique à Hélène de quelle manière elle sera à lui : Séduction, violence, ruse : ici
A2390 Aimé ? On m’écoute, et ce que je pense, dit, compte : ici
A2389 Aimé ? Je suis Dieu pour quelqu’un : ici
A2388 Prostitution ? Seul, incompris, absent au monde. Mais des désirs : quand les vagues caresses donnent, aussi, l’illusion de l’amour : ici
A2387 Une grande simplicité : L’amour, donc l’union physique. Et aussi l’union physique prouve l’amour : ici
A2386 Des dieux grecs non amateurs de femmes n’existeraient pas : ici
A2385 Femmes monotones, polytones : ici
A2384 Marc Pautrel : "Je l’aime, je sais des choses que personne ne peut savoir, je lis en elle à livre ouvert, même si sa langue m'est encore inconnue" : ici
A2383 Flaubert : Deux enthousiasmes, la débauche et le mysticisme : ici
A2382 Union d’un homme et d’une femme : L’homme éprouve ce qu’a ressenti sa mère, au moment de sa conception : ici
A2381 Cantique des cantiques : Sous le pommier, j’ai éveillé ton désir… : ici
A2380 Ils agissent comme Zimri, mais ils veulent la récompense de Pinhas… Des amours échevelés, mais ils exigent la fidélité… : ici
A2379 L’amour ? Tu me donnes tant… Tu me donnes tout… Et moi, si peu : ici
A2378 Musset : Tu aperçois un joli minois ? Ne regarde pas, une deuxième fois, pour ne pas être déçu… : ici
A2377 Une femme : "Il faut toujours vous donner"… : ici
A2376 Evite de deviner les gestes de l’amour… : ici
A2375 J’existe pour toi ; tout mon être n’a de sens qu’en fonction de toi, tandis que je suis subjugué par toi, ta lumière : ici
A2374 Je t’aime… pour moi : ici
A2373 Mozart : "Une jeune fille de quinze ans"… : ici
A2372 Cantique des cantiques : Comme sont beaux tes pas, dans tes sandales, fille de prince ! : ici
A2371 Des photos de nus, faisant partie de la vie intime des amoureux. Des étrangers s’adonnent seulement à la pornographie vide : ici
A2370 Ses paroles me caressent autant que ses gestes ; il n’y a pas de différence entre les deux tendresses, précieuses toutes deux : ici
A2369 Capacité créatrice de l’homme, que la femme ne possède pas, pour des inventions. Mais elle a le sens de la vie : ici
A2368 Revzani : "Ultime amour" : ici
A2367 Benoît Pastisson : "Déclarations d’amour" : ici
A2366 Mariage par Internet. Cela semble moderne et satisfaisant. Mais tu n’es même pas sûr d’avoir affaire à un être humain… : ici
A2365 La plus belle joie, un homme et une femme, l’un à l’autre : ici
A2364 C’est seulement quand on aime une personne que l’on perçoit réellement sa beauté. Autrement, tout ce que l’on dit d’elle est incomplet : ici
A2363 Profonde joie de se voir nu : Un magnifique réflexe. Voir, sur son corps, celui de l’aimée : ici
A2362 Talmud : "Si ta femme est naine, baisse-la pour lui parler"… Il t’est agréable de penser que c’est le cas : ici
A2361 Chateaubriand aime surtout être aimé… : ici
A2360 Amour qui ne dépend de rien : ici
A2359 Elle se donne ? Cela veut dire quoi ? Plutôt, elle se prête à un jeu, anonyme et insignifiant. Non vraiment présente, en représentation : ici
A2358 Chabat : La connaissance des femmes est faible. Non dans leur jugement, mais parce qu’elles sont facilement manipulables : ici
A2357 Chabat : Pour les femmes, la connaissance est légère. Celui qui les aime est vite convaincu de ce qu’elles désirent : ici
A2356 Trois sortes d’amour, quand on aime, que l’on est aimé, que l’on fait naître, en soi, l’amour : ici
A2355 Femmes voilée ? La violence des hommes, très visible : ici
A2354 Les bénédictions des seins et du ventre. Ce qui est manifeste ; et ce qui est caché : ici
A2353 Distraitement : Que serait l’homme, sans la femme ? Et la femme, sans l’homme ?... Chacun incomplet : ici
A2352 Réalité de l’homme : Deux Arabes entrent dans sa pharmacie ; profondément émue, elle se donnerait totalement, immédiatement : ici
A2351 Amour sans amour, prétendant qu’amour… : ici
A2350 Un "atelier" du sourcil : ici
A2349 Sache bien que tu es son dieu; mais respecte-la, aime-là, donne-lui la possibilité de vivre, heureuse, dans sa belle liberté : ici
A2348 Ta sexualité unit ta parole et ton désir ; par elle, tu es reconnu comme étant entièrement, complètement toi : ici
A2347 Kiraz : Une jeune fille apprécie énormément un soupirant, dont toutes les phrases sont faites de sujet, verbe et compliment : ici
A2346 Bernard Geberowicz : "Les sept vertus du couple" : ici
A2345 Une femme seule : "Je veux que quelqu’un prenne soin de moi". Une demande instinctive, une soif essentielle : ici
A2344 Avec n’importe quelle personne, tu peux former un couple parfait, éternel : ici
A2343 Tu veux rendre heureuse une femme ? Qu’elle ne dépende de rien, ne soit soumise à rien : ici
A2342 Ce qu’un homme aime énormément chez une femme ? Etre à soi, présent, prendre son temps : ici
A2341 Une femme ne doit pas courir après le temps. Elle ne doit pas en dépendre, en rien. Vivant dans son être, et non dans le *faire* : ici
A2340 Femme, être de fantaisie ; son absence, quand la société l’anéantit : ici
A2339 Héraclès ? Gloire de Héra. Une psychologie étrange de Zeus. Héra le persécute méchamment, pendant toute sa vie : ici
A2338 Mariage exogamique, le seul qui enrichit l’un et l’autre : ici
A2337 Christine de Pisan : Le sacre de Charles VII : ici
A2336 La misogynie ? L’homme n’est pas de force, face aux merveilles de la femme ; il les dénigre grossièrement : ici
A2335 Christine de Pisan : Je ne sais comment je dure : ici
A2334 Christine de Pisan : Seulette suis… : ici
A2333 Christine de Pisan : Le mariage : ici
A2332 Christine de Pisan : Confrontée aux attitudes masculines, de fierté, de grossièreté, de bravade : ici
A2331 Christine de Pisan : Ne décevez pas les femmes ; aimez-en une seule : ici
A2330 Christine de Pisan : Confrontation avec le Roman de la Rose : ici
A2329 Si tu vis la paix avec elle, tu la connais aussi avec chacun : ici
A2328 Maurice Maloux : "La femme" : ici
A2327 La jalousie d’Héra est tenace, qui cherche à tuer, à détruire Héraclès, fils de son mari, Zeus ; de même, Sara, jalouse d’Agar : ici
A2326 Sayat-Nova : "Odes arméniennes. Chants d’amour" : ici
A2325 Une terrible erreur, quand tu confonds amour et désir, que tu n’accordes plus aucune importance à l’amour : meurtre de soi : ici
A2324 Miel et femme : *Dvach*, 306 ; *Icha*, 306 : ici
A2323 Circoncision de l’homme, hymen de la femme : ici
A2322 La parole de la femme est parfaite ; elle n’a pas besoin de circoncision, union de la parole et de la sensualité : ici
A2321 L’homme trouve délicieusement en la femme la même incertitude oscillante, la même inquiétude, qu’en lui. Il l’aime : ici
A2320 La femme, dominée par l’homme ? Elle est livrée à une soif de l’homme, qui anéantit sa propre valeur : ici
Retour à la page d'accueil : ici