A2971
Corinne Chaponnière : "Le mystère féminin"



A2971 Corinne Chaponniere : "Le mystere feminin"

"Le mystère féminin"

Corinne Chaponnière

Olivier Orban

1989



20 siècles de déni de sens



Pandore



Le corps menteur.



Cureau de la Chambre

Toutes les parties de la beauté de la femme sont une inclination à quelque vice.



Pandore

Un guet-apens.



Grignion de Montfort

Prédicateur

18 ème siècle

Femmes braves, filles belles
Que vos charmes sont cruels

Vos beautés infidèles

Vos pratiques infâmes

Idoles de vanité
Je vous déclare la guerre
Armé de la vérité



Valéry

Des belles femmes,

Les unes sont des enseignes de volupté ;

Les autres sont des symboles d’idées.



Le corps sans tête



Le corps sans sexe


Honneur des femmes ?

Le frein de leur sexe.



Le corps interdit



Le corps inutile



Le corps sans visage



Le corps sans femme



Graham Greene

Marquée par tellement d’hommes…

Tu ne peux discerner ta propre signature ici.



Le corps sans marque



Le corps sans l’être



LE MYSTERE FEMININ



Kant

Il est facile d’analyser l’homme ;

La femme, elle, ne trahit pas ses secrets.


Chamfort

Il faut choisir d’aimer les femme ou de les connaître ;

Il n’y a pas de milieu.



Femmes

Chaque fois qu’elles se sont mêlées de définir elles-mêmes leur SENS, c’est de tout autre chose qu’elles ont parlé.



A force de priver le corps féminin de sens, on le voue irrémédiablement au mystère.



Mystère

Enigme

Sens inconnu

Un vide de sens



Quel est le sens caché de la féminité ?



Une vérité qui nous est dissimulée.



Lacunes et ombres opposés à notre entendement.



Découvrir, avec la psychanalyse, le sens caché de la féminité.



CONCLUSION



Aucun secret complot ne lie ces hommes qui ont obstinément privé le corps féminin de signification.



Une commune obsession :

Un corps sans sens.



L’aliénation des femmes ne tient pas au déni de sens porté sur le corps séducteur.

Ou à la contrainte infligée au corps maternel.

Mais à l’incompatibilité des deux.



Liberté d’avoir autant de vérités que d’apparences.

Polysémie, plutôt que déni de sens.

Retour à la page d'accueil : ici