A2883
Aragon : Il n’y a pas d’amour heureux… Certainement pas celui de Staline



A2883 Aragon : Il n’y a pas d’amour heureux... Certainement pas celui de Staline

Aragon : Il n’y a pas d’amour heureux… Certainement pas celui de Staline.



Poète gluant.



Opportuniste.



Esclave.



Aboyant.



Prônant son inquisition salutaire, tellement justifiée.



Le pacte germano-soviétique ?



Il n’était pas mauvais.



A permis, n’est-ce pas, d’éviter la guerre…



Poème



Rien n'est jamais acquis à l'homme Ni sa force
Ni sa faiblesse ni son cœur Et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix
Et quand il croit serrer son bonheur il le broie
Sa vie est un étrange et douloureux divorce
Il n'y a pas d'amour heureux

Sa vie Elle ressemble à ces soldats sans armes
Qu'on avait habillés pour un autre destin
À quoi peut leur servir de se lever matin
Eux qu'on retrouve au soir désœuvrés incertains
Dites ces mots Ma vie Et retenez vos larmes
Il n'y a pas d'amour heureux

Mon bel amour mon cher amour ma déchirure
Je te porte dans moi comme un oiseau blessé
Et ceux-là sans savoir nous regardent passer
Répétant après moi les mots que j'ai tressés
Et qui pour tes grands yeux tout aussitôt moururent
Il n'y a pas d'amour heureux

Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard
Que pleurent dans la nuit nos cœurs à l'unisson
Ce qu'il faut de malheur pour la moindre chanson
Ce qu'il faut de regrets pour payer un frisson
Ce qu'il faut de sanglots pour un air de guitare
Il n'y a pas d'amour heureux.



L’amour d’Aragon, sauvé par Elsa Triolet, comprend aussi beaucoup de haine.



Mais un poète n’a pas forcément une belle âme.

Retour à la page d'accueil : ici