A2824
Actéon : Pudeur des déesses



A2824 Acteon : Pudeur des deesses

Actéon : Pudeur des déesses.



Artémis se baigne, nue dans la rivière ?



Ses compagnes, au corps très analogue, lui font un rempart de leur corps.



Mais Actéon apparaît.



Il contemple, chez la déesse, ce qui est identique au corps d’une femme.



Il trouve cela beau.



Mais Artémis est vierge, et le demeure, conformément à son statut.



Elle est horrifiée que le chasseur ait pu observer ce qui est tellement surhumain.



Qui ne sert à personne.



Les déesses normales sont les instruments de plaisir des dieux.



Zeus, Apollon, Hermès, leur font leur affaire, suivant les "lois imprescriptibles" qui les régissent.



Des mortels, aussi :



L’occasion, l’herbe tendre…



Mais personne n’a le droit de s’introduire, frauduleusement, dans l’enceinte de la ceinture dénouée sans intention d’union sexuelle.



Actéon devient un cerf.



Il est dépité de ne peut se servir de son corps d’homme.



Contrairement à Lucius, âne d’or d’Apulée.



Normalement, le divin nourrit le fanatisme, le refoulement.



Ici, la séparation des genres.



Le cloisonnement.



Chacun relégué à ce qu’il est censé être.

Retour à la page d'accueil : ici