A2804
La femme, selon le Ari, perçoit la valeur qu’un homme pourra atteindre ; et elle s’attache, alors, profondément à lui



A2804 La femme, selon le Ari, percoit la valeur qu’un homme pourra atteindre ; et elle s’attache, alors, profondement a lui

La femme, selon le Ari, perçoit la valeur qu’un homme pourra atteindre ; et elle s’attache, alors, profondément à lui.



20


Quand une femme voit un homme, elle perçoit la lumière qui le surplombe, mais qu’il n’a pas encore acquise.



Valeur déjà acquise :



*Or penimi.*



Lumière intérieure.



La lumière qui surplombe l’homme, mais qu’il n’a pas encore acquise, n’est pas encore "entrée en lui".



C’est le *or makif*.



La femme perçoit cette lumière.



C’est en fonction d’elle qu’elle choisit de s’attacher à un homme.



( ; Ari )




Novalis

La femme est l’avenir de l’homme.



Aragon n’a fait que reprendre le passé de Novalis.



En fonction de cette lumière ? Rahel a choisi Akiba.



"Elle vit qu’il était bien."



Je te choisis, parce que j’ai confiance en toi.



En ta beauté.



En ta valeur.



En ton avenir.



David demande à Avigaïl de l’épouser.



Elle lui répond :



Chemouel 1 25.40



Je suis ta servante, comme domestique, pour laver les pieds de mon seigneur.



Existant pour lui, dans les dimensions les plus humbles.



T aussi, dans la sexualité.



Mais ayant ma place auprès de toi, comme reine.



Et non seulement comme servante et domestique.



Je perçois ta valeur.



Même si elle est opaque à tes yeux.



Même si tu n’y crois guère.



Je te le promets :



Je t’aiderai à y parvenir.



Quelle chance, pour nous, que tu puisses devenir si grand !

Retour à la page d'accueil : ici