A2779
Joseph Joubert, fin moraliste. Mais il a aimé, aussi…



A2779 Joseph Joubert, fin moraliste. Mais il a aime, aussi...

Joseph Joubert, fin moraliste. Mais il a aimé, aussi…



Une partie visible de sa personne :



Son œuvre.



Une partie plus cachée.



Mais les moralistes sont des êtres sensibles.



La beauté féminine les touche.



Ils aiment.



Même s’ils sont injuste, quand l’amour a fini de donner ses fruits délicieux.



Ainsi, Nietzsche.



Lou était merveilleusement intelligente, fine.



Quand elle n’a plus voulu de lui, elle n’était plus qu’une… guenon.



Et saint Jérôme, aussi.



Paula, qui foulait pieds nus le désert de Judée, et qui le soutenait, dans son monastère de Beit Lehem, de sa richesse, était une sainte, comparable à la vierge Thècle.



Mais quand elle soutint aussi Rufin, qui était arien, elle n’était plus qu’une vieille folle.



Stendhal est émerveillé de Mélanie, qui l’inspire merveilleusement.



Un an après, il se demande si elle a une once d’intelligence.

Retour à la page d'accueil : ici