A2760
Abélard est émoustillé par la beauté et l’intelligence d’Héloïse, dont on lui parle, sans l’avoir vue. Il la possèdera !...



A2760 Abelard est emoustille par la beaute et l’intelligence d’Heloise, dont on lui parle, sans l’avoir vue. Il la possedera !...

Abélard est émoustillé par la beauté et l’intelligence .d’Héloïse, dont on lui parle, sans l’avoir vue. Il la possèdera…



Elle est belle et intelligente, lui dit-on.



Savante.



Il s’arrange pour être son précepteur, auprès de son oncle Fulbert.



Si elle veut bien être à lui, c’est bien.



Sinon, il la violera.



Elle est séduite.



Ils deviennent amants.



"Nos mains étaient rarement dans les livres…"



Anna de Noailles, à Edmond Rostand :



"J’aime vos doigts, là où ils vont."



Mais Fulbert est jaloux.



Un Bartolo efficace.



Malgré le mariage, il fait châtrer Abélard.



A partir de l’opération, Abélard n’éprouve plus rien pour Héloïse.



Mufle, il lui écrit :



"Tu es ma fille en Christ."



Elle, elle brûle.



Le désire ardemment.



Mais lui est devenu un autre.



Seulement rhétoricien, dialecticien.



Condamné au mutisme.



Oui, celui de son membre.

Retour à la page d'accueil : ici