A2735
Une femme peut être l’amante d’un homme, sans le voir dans sa majesté. Ainsi, Sémélé, amante de Zeus



A2735 Une femme peut etre l’amante d’un homme, sans le voir dans sa majeste. Ainsi, Semele, amante de Zeus

Une femme peut être l’amante d’un homme, sans le voir dans sa majesté. Ainsi, Sémélé, amante de Zeus.



Internet






Sémélé était une prêtresse de Zeus et un jour qu'elle venait de sacrifiait un taureau sur l'autel du dieu, Zeus sous la forme d'un aigle, l'aperçut en train de se laver du sang du sacrifice dans la rivière Asopos.



Il en tomba immédiatement amoureux et secrètement il revint la voir plusieurs fois sans jamais apparaitre sous sa forme habituelle.



Selon la légende thébaine, Héra utilisa la ruse pour la détruire sa rivale : elle prit l'apparence d'un de ses proches, sa vieille nourrice Béroé, elle lui dit de demander à Zeus de se montrer dans toute sa splendeur et toute sa gloire afin de prouver qu'il était bien le maitre de l'Olympe mais sachant très bien qu'aucun mortel ne pouvait supporter une telle vision.



L'innocente fille de Cadmos s'abandonne aux perfides conseils de la déesse. Elle demande à Jupiter (Zeus) une grâce, mais sans la désigner : "Choisis, dit le dieu; rien ne te sera refusé; et afin que tu ne puisses en douter, je le jure par le Styx, le Styx divinité elle-même et la terreur de tous les dieux".
Ovide (Métamorphoses, III, 287)



Sémélé lui dit qu'elle désirait le voir tel qu'il était dans le lit d'Héra. Tenu par sa parole, Zeus fut obligé de réaliser le souhait de Sémélé. Il tenta de la faire changer d'avis et n'y parvenant pas il essaya de réduire au minimum son redoutable pouvoir mais elle fut consumée par la foudre qui émanait du dieu. On raconte même que bien après sa mort, sa tombe fumait encore.



Une relation fragmentaire.



La femme ne sait que peu de chose de son amant.



Une révélation plus complète la détruirait…

Retour à la page d'accueil : ici