A2658
Mallarmé : La chair est triste, et j’ai lu tous les livres



A2658 Mallarme : La chair est triste, et j’ai lu tous les livres

Mallarmé : La chair est triste, et j’ai lu tous les livres.



Mon échec, cuisant.



Je n’étais présent que par mon désir.



Mais moi, j’étais ailleurs.



Pour moi, ton corps n’était qu’un épisode.



Interchangeable avec n’importe quel autre.



Insignifiante, tu n’étais là que pour me satisfaire.



Mais je ne pensais pas même à toi.



Triste, mon âme, de chair désabusée.



Quand aux livres, ils me sont bien inutiles…

Retour à la page d'accueil : ici