A2648
Shakespeare : Vénus et Adonis. Son étalon est bien plus vivant, qui se précipite vers la jument qui passé, coupant sa longe



A2648 Shakespeare : Vénus et Adonis. Son etalon est bien plus vivant, qui se précipite vers la jument qui passé, coupant sa longe

Shakespeare : Vénus et Adonis. Son étalon est bien plus vivant, qui se précipite vers la jument qui passé, coupant sa longe.



L’étalon est normal.



Il se précipite vers la jument.



Celle-ci a déclenché son désir, par un hennissement infaillible.



Toi, qu’es-tu ?



Une ombre, vouée à la mort.



Tu n’es capable de casser aucune longe, programmé pour te contenter de te plaindre d’avoir le visage brûlé par le soleil.



Tu es beau ; mais tu n’es qu’un avorton inconscient…



Ne vivant pas même ta vie normale, celle d’un superbe étalon.

Retour à la page d'accueil : ici