A2538
Mathieu Dubost : "La tentation pornographique"



A2538 Mathieu Dubost : "La tentation pornographique"

"La tentation pornographique"

Mathieu Dubost

Ellipses

2014



Réflexions sur la visibilité de l’intime



Filmer



La pudeur a perdu sa place.



La question de sa légitimité ne se pose même plus.



Il est courant de croire que le corps de la personne n’est qu’une manifestation parmi d’autres.

Qu’on peut l’exposer sans scrupule.

Notamment à l’écran.



Rôle de la pudeur, pendant des millénaires…



Un support privilégié du langage et de la relation à autrui.



Pierre Prigent

Le cinéma est voué à montrer.

Et donc à se contenter des apparences.



Tabous.

Interdits.



Tout cela, relativisé au profit du plein épanouissement de chacun.



L’immédiateté du désir est devenue première.



Au nom de la liberté d’expression.



Liberté presque totale.



Monstration



Libéralisation des mœurs



Pouvoir s’exposer.

Expression visible de sa liberté.

Libéré d’une vieille morale contraignante et stérile.



"Vivre ensemble."



Ne pas s’offusquer :

Certains montrent les espaces les plus intimes de leur vie privée.

Tous s’accordent sur les bénéfices à en tirer.

Interview voyeuristes.

On peut enfin savoir de l’autre tout ce qu’il cachait jusqu’alors.



Le visible peut s’identifier au réel.



Exhibition de toute intimité.

Dogme consensuel de notre moment démocratique.



Pornographie :

Expression ultime d’une liberté qui passe par la vision radicale de l’intimité et de la sexualité.



Objet de consommation courante.



Pornographie :

Une industrie florissante, qui n’a pas honte d’elle-même.



LA CARICATURE PORNOGRAPHIQUE



Culte de l’hypervisible



Violence



Performance



On passe d’une scène à l’autre.

Refus total d’esthétique.



Décapitation des acteurs



De l’impersonnel à l’informe



Pornographie :

Vision concentrée et abstraite de la sexualité.

Tout dévoiler.

Fantasme d’une démission interprétative où tout devient évident et univoque.

Dans l’ordre de la relation, et même de l’être.

Sans secret ni mystère.

Tout est totalement visible à l’écran.



Robert Bresson

Respecter la nature de l’autre, sans la vouloir plus pauvre qu’elle n’est.



Emmanuel Levinas

Le temps de l’autre

Si on pouvait posséder, saisir et connaître l’autre, il ne serait pas l’autre.

Posséder, connaître, saisir sont les synonymes du pouvoir.



Ambiguïté de l’éros



Le fantasme de la simplicité



Le refus de la fécondité



Sartre

L’être et le néant

Le corps le plus gracieux est le corps nu que ses actes entourent d’un vêtement invisible en dérobant entièrement sa chair.

Bien que la chair entièrement présente aux yeux des spectateurs.

Retour à la page d'accueil : ici