A2533
Chaque partie du corps a sa personnalité. Elle n’est en rien anonyme. Des parentés évidentes



A2533 Chaque partie du corps a sa personnalite. Elle n’est en rien anonyme. Des parentes evidentes

Chaque partie du corps a sa personnalité. Elle n’est en rien anonyme. Des parentés évidentes.



Rien, jamais, qui soit impersonnel.



Shakespeare

L’amant écrit un poème au sourcil de sa maîtresse.



Tout d’elle est reconnaissable comme émanant d’elle, lui appartenant.



Corps habité par une personne.



De même, le caractère.



Des qualités semblables, analogues.



Dans le comportement, des analogies.



Une femme, et une seule.

Retour à la page d'accueil : ici