A2498
Fatalité sinistre du rejet, quand il a eu lieu une fois



A2498 Fatalite sinistre du rejet, quand il a eu lieu une fois


Un homme prend une femme, il la possède.

Si elle ne trouve pas grâce à ses yeux, il lui écrit un acte de répudiation.

Il le lui donne.

La renvoie de sa maison.

Elle sort de sa maison.

Elle est à un autre homme.

Elle ne trouve pas grâce à ses yeux.

Ou cet homme meurt.

Ou il meurt.

Le premier mari ne peut plus la prendre.

Parce qu’elle s’est rendue impure.

Que c’est une abomination devant Dieu.

Que la terre que Dieu te donne en héritage ne faute pas.

( ; Devarim : 24.1 )




Elle a été à un homme.



Elle a cessé de lui plaire.



Il l’a répudiée, renvoyée/



Elle est à un autre homme.



Talmud

A lui aussi, elle cessera de plaire.



Comme la première fois.



Traumatisée par le fait qu’elle a été, une première fois, "chassée".



Une blessure vivace.



En tout, elle s’est comportée, avec son deuxième homme, comme si leur lien ne pouvait être que provisoire.



Mutilée, endommagée.

Retour à la page d'accueil : ici