A2497
Devarim : Elle a été à un autre homme, elle ne peut plus être à lui à nouveau… Dans la Tora, elle est totalement dépendante, manipulable



A2497 Devarim : Elle a ete a un autre homme, elle ne peut plus etre a lui a nouveau... Dans la Tora, elle est totalement dependante, manipulable


Un homme prend une femme, il la possède.

Si elle ne trouve pas grâce à ses yeux, il lui écrit un acte de répudiation.

Il le lui donne.

La renvoie de sa maison.

Elle sort de sa maison.

Elle est à un autre homme.

Elle ne trouve pas grâce à ses yeux.

Ou cet homme meurt.

Ou il meurt.

Le premier mari ne peut plus la prendre.

Parce qu’elle s’est rendue impure.

Que c’est une abomination devant Dieu.

Que la terre que Dieu te donne en héritage ne faute pas.

( ; Devarim : 24.1 )




Elle dépend de lui…



Il la prend ?



S’approprie son corps.



Il en est souverain.



Le propriétaire.



Elle cesse de lui plaire ?



Il la renvoie.



Il s’en débarrasse, comme d’un animal, un meuble devenu encombrant.



Si elle a été à un autre, qui la rejette, lui aussi, ou qui meurt, il n peut la "reprendre".



Elle a été "souillée" – pour lui – par cet autre corps.



Dorénavant, pour lui, elle est toxique.



Impropre à la consommation.



En ce qui le concerne, lui, par contre, sa vie avec les femmes ne s’accompagne d’aucune sorte de discrédit.



Elle est autonome, neutre.



Lui ne se gâche pas.



Jamais.

Retour à la page d'accueil : ici