A2453
Des analogies frappantes ; dans la famille de Yaacov, la même chose que la vie d’Andromaque, captive désolée



A2453 Des analogies frappantes ; dans la famille de Yaacov, la meme chose que la vie d’Andromaque, captive desolee

Des analogies frappantes ; dans la famille de Yaacov, la même chose que la vie d’Andromaque, captive désolée.



Andromaque aime Hector ; Hermione aime Pyrrhus, qui aime Andromaque. Oreste aime Hermione



Yaacov aime Rahel.



Celle-ci semble se désintéresser de lui.



Elle confie à sa sœur les signes de connivence amoureuse qu’elle a avec son fiancé.



Léa aime Yaacov.



Mais lui la hait.



Elle lui a été imposée.



Elle a su lui dire, quand il s’est plaint à elle :



"Et toi, n’as-tu pas trompé ton père, quand tu t’es présenté à lui comme si tu étais ton frère ?"



Une telle perspicacité, et la déclaration crue qui l’accompagne lui vaut une haine définitive.



Yaacov aime Yossef.



Ses frères le haïssent.



Ils aiment leur père.



Mais eux ne comptent pas à ses yeux.



Redonne, toujours, à l’amour sa chance.



Ne subis pas les tragédies non transformables.

Retour à la page d'accueil : ici