A2326
Sayat-Nova : "Odes arméniennes. Chants d’amour"



A2326 Sayat-Nova : "Odes armeniennes. Chants d’amour"

"Odes arméniennes. Chants d’amour"

Sayat-Nova

L’Harmattan

2006



Né en 1722.

A Sanahine.

Près de Tiflis, peuplée par les Arméniens.



A la merci du prince Orbéliani.

Vie de monastère.



Poète-musicien panégyrique du palais.



Au service du roi.

Mais il pense être également au service du peuple.



Amour pour la princesse.

Disgrâce.



Tu es beau, tu ne blasphèmeras pas contre le chanteur sacré.

Tu ne rends qu’amoureux, et rien d’autre, sans en bénéficier.



Avec ce comportement, tu fais souffrir.

Elle ondule ta belle chevelure.

Plateau – ta poitrine

Dont tu fais danser les fruits.



Bouton de rose, de feuillage entouré,
Tu ne te flétris point, l’ensoleillée.

Rencontrons-nous
Tous les jours et non une fois par mois.



Tous les jours, tu avances, progresses,
Toujours, en t’approchant de l’amour,
Tu ouvres la plaie de mon cœur.

Ouvre mon cœur et regarde,
Si tu es vrai médecin.



Tu es le chant, Sayat-Nova,
Tu es le chagrin, Sayat-Nova,
Tu es le jardin, Sayat-Nova,
Ta tête, un tapis sous les pieds. O Bien-aimée.

Retour à la page d'accueil : ici